Chèque énergie : qui en profitera en 2019 ?

A compter de 2019, 2,2 millions de ménages supplémentaires pourront recevoir cette aide au paiement des factures d’énergie du logement, ce qui portera le nombre de bénéficiaires à 5,8 millions de foyers fiscaux au total.
2mn de lecture
Chèque énergie : qui en profitera en 2019 ?
Chèque énergie : qui en profitera en 2019 ?

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé le 14 novembre l’augmentation du nombre de bénéficiaires du chèque énergie à partir du 1er janvier 2019.

Ce dispositif, qui remplace les tarifs sociaux de l’énergie depuis le 1er janvier 2018, sera accessible à 5,8 millions de Français dès le 1er janvier 2019, soit 2,2 millions de plus que les 3,6 millions actuels.

Cette mesure s’ajoute à celle inscrite dans le projet de loi de finances pour 2019 qui augmente le montant moyen de cette prime à 200 euros à compter de 2019 (au lieu de 150 euros aujourd’hui).

Le chèque énergie aide à payer les factures d’énergie du logement. Il est attribué pour une année en fonction des ressources et de la composition du foyer. Les 5,8 millions de ménages bénéficiaires le recevront automatiquement par courrier, chez eux.

Conditions de ressources à respecter

Les 2,2 millions nouveaux ménages sont ceux dont le revenu fiscal de référence (RFR) est compris entre 7 700 et 10 700 euros pour une personne seule, selon Capital. Ils recevront une aide de 48 à 76 euros selon la composition de leur foyer au printemps prochain.

Les 3,6 millions déjà bénéficiaires -leur RFR est inférieur à 7 700 euros pour une personne seule (11 500 euros pour un couple, auxquels s’ajoutent 3 850 euros pour toute personne supplémentaire de plus de 14 ans et 2 310 euros pour chaque enfant de moins de 14 ans) - bénéficieront d'une hausse moyenne de 50 euros du chèque énergie, pour atteindre une somme variant, suivant la composition et les revenus du foyer, de 98 à 277 euros (en moyenne 200 euros).

Comment utiliser le chèque énergie ?

Pour payer une facture d’électricité ou de gaz naturel, les ménages ont deux possibilités :

- payer en ligne sur le site chequeenergie.gouv.fr en saisissant le n° de chèque, le code à gratter, les références client. Ils peuvent demander que le montant du chèque énergie soit automatiquement déduit de leur facture d’électricité ou de gaz pour les années à venir ;

- envoyer le chèque énergie à leur fournisseur, accompagné d’une copie d’une facture récente ou d’un échéancier faisant apparaître les références client.

Si le montant du chèque excède leur prochaine facture, le restant du montant du chèque sera automatiquement déduit des factures suivantes.

Pour régler un achat de combustible (fioul, bois, GPL...), ils doivent remettre leur chèque énergie directement au fournisseur. Ils ne peuvent l’utiliser qu’en une seule fois, et il n’y a pas de rendu de monnaie si la facture est inférieure au montant du chèque.

Pour régler une redevance en logement-foyer, ils doivent remettre leur chèque énergie directement au gestionnaire du logement-foyer. Si le montant de leur chèque excède leur prochain avis d’échéance, le restant du montant du chèque sera automatiquement déduit des avis suivants.

A noter, le chèque énergie est valable jusqu’au 31 mars de l’année suivant son émission. Sa date de validité est inscrite sur le chèque.

A lire AUSSI :

Chèque énergie : comment ça fonctionne actuellement ?

Changer de fournisseur d'énergie, ce que les Français en savent

Les travaux d'économie d'énergie plus accessibles en 2019 ?

df
Anne-Gaëlle Nicolas-Koch
Publié le