Change, retrait d’espèces, paiement par carte… comment payer à l’étranger au plus malin ?

Avant un départ à l’étranger, surtout si vous allez hors de la zone euro, préparez vos moyens de paiement. Comment se procurer des devises avant de partir ? Quel moyen de paiement privilégier pour payer le moins de commission ? Dossier familial fait le point.
4mn de lecture
Si le pays ne fait pas partie de la zone euro, une commission sera prélevée lors de vos paiements et retraits par carte bancaire.
Si le pays ne fait pas partie de la zone euro, une commission sera prélevée lors de vos paiements et retraits par carte bancaire.

La carte bancaire internationale Visa ou Mastercard est le moyen de paiement le plus pratique à l’étranger. Avant de partir, prévenez votre banque, surtout s’il s’agit d’un déplacement inhabituel, afin d’empêcher les systèmes internationaux de paiement de bloquer l’utilisation de votre carte.

« Comme en France, un plafond d’autorisation des dépenses, par période de trente jours glissants, est fixé à l’avance », explique l’Institut national de la consommation. Si vous prévoyez un dépassement, contactez votre agence bancaire pour adapter le montant en conséquence.

Selon les pays, les formalités pour payer par carte bancaire peuvent varier. Si le plus souvent, on vous demandera de taper votre code confidentiel, il peut arriver que l’on vous demande simplement de justifier votre identité et de signer la facturette. C’est par exemple le cas aux Etats-Unis.

Retraits, paiements : quels sont les frais ?

En zone euro, les paiements et retraits aux distributeurs sont facturés dans les mêmes conditions qu’en France. Les paiements sont gratuits et les retraits coûtent le même prix que ceux effectués en France dans un distributeur appartenant à une banque différente de la vôtre.

Pour rappel, 19 pays en Europe utilisent l’euro : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, Chypre, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie, la Slovaquie.

Hors zone euro, une commission est prélevée lors du retrait d’argent ou du paiement. Le montant varie selon la nature de l’opération, la carte et la banque. Si vous êtes client d’une agence bancaire traditionnelle, la commission comprend un montant forfaitaire (3,20 € en moyenne pour un retrait) et une partie variable sur le montant de l’opération (2,50 % en moyenne pour un retrait). Avec une banque en ligne, vous n’aurez pas de montant forfaitaire à régler.

Comment obtenir des devises avant de partir ?

Lorsqu’une monnaie est convertible (dollar, livre sterling, yen…), vous pouvez vous procurer des devises facilement auprès de votre banque. Cette opération a un coût qui peut être élevé, les banques proposant des taux de change qui ne sont pas forcément avantageux, surtout pour les devises rarement échangées. Pensez également à vous y prendre à l’avance, comptez au moins quinze jours avant votre départ. Dès que le montant dépasse 1 000 €, une pièce d’identité est demandée.

Autre possibilité : changer vos euros dans un bureau de change en France, qui propose souvent des taux plus intéressants. Attention, les commissions d’un bureau à un autre et d’une devise à l’autre sont très variables. Vous pouvez vous renseigner sur le cours officiel de chaque monnaie sur le site Xe, qui dispose aussi d’applications mobiles, téléchargeables sur votre smartphone. Pour sélectionner votre changeur en France, retenez celui qui offre le plus de devises recherchées pour un euro (celui qui indique le chiffre le plus élevé en face de « we buy » pour les dollars, livres sterlings ou pesos mexicains par exemple).

Attention, les devises de certains pays (Maroc, Vietnam, Tunisie…) ne sont convertibles que sur place. N’oubliez pas avant de rentrer en France de changer la monnaie locale qu’il vous reste.

Sur place, vous pouvez changer vos euros dans un bureau de change (éviter ceux dans les aéroports qui prélèvent souvent des frais importants) ou les retirer dans un distributeur de billets (DAB). A l’étranger, cherchez le changeur qui offre le plus de monnaie locale contre un euro (regarder le chiffre « we buy » inscrit à côté de l’euro). Mais mieux vaut éviter de retirer de l’argent trop souvent, les frais de retrait étant plus élevés que les frais de paiement par carte bancaire.

En cas de vol ou de perte de votre carte bancaire

Ayez toujours sur vous les numéros de téléphone à joindre pour faire opposition, à partir de l’étranger, en cas de perte ou de vol. Demandez à votre banque le numéro du centre d’opposition de votre carte bancaire à contacter.

Vous pouvez également appeler le service interbancaire d’opposition disponible 24h sur 24, 7 jours sur 7. Depuis l’étranger, il est joignable au +33 442 605 303.

Notez également dans un endroit séparé – dans votre téléphone portable ou envoyez-le vous par mail - le numéro à 16 chiffres de votre carte bancaire ainsi que sa date d’expiration, cela facilitera l’opposition.

Dans tous les cas, au cours de votre séjour, soyez toujours prudent lorsque vous effectuez un règlement. A votre retour, vérifiez régulièrement votre compte bancaire pour vous assurer qu’aucune opération suspecte n’ait eu lieu.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus