Certaines consultations médicales augmenteront dès novembre

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Certaines consultations médicales augmenteront dès novembre
Certaines consultations médicales augmenteront dès novembre Certaines consultations médicales augmenteront dès novembre

A compter du 1er novembre 2017, les tarifs des consultations évoluent, selon un décret publié le 12 septembre 2017.

Les « consultations complexes » coûteront 46 euros. Il s’agit des consultations portant sur :

  • le suivi et coordination de la prise en charge des enfants de 3 à 12 ans obèses ou en risque avéré d’obésité (deux consultations par an au maximum) ;
  • les nouveau-nés nécessitant un suivi spécifique par le pédiatre entre la sortie de la maternité et le 28e jour suivant la naissance ;
  • la contraception et la prévention des maladies sexuellement transmissibles auprès des jeunes filles de 15 à 18 ans (une consultation par an).

Certaines consultations complexes seront majorées de 16 euros et ainsi facturées 62 euros, comme par exemple celles portant sur :

  • les troubles graves du comportement alimentaire ;
  • la tuberculose ;
  • l'asthme ;
  • les pathologies oculaires graves.

Les consultations très complexes à 60 euros

Les « consultations très complexes », elles, coûteront 60 euros, contre 25 euros chez un généraliste ou 46 euros chez un spécialiste de secteur 1 aujourd’hui. Il s’agit des consultations portant par exemple sur :

  • l’annonce d’un cancer chez un patient ;
  • les malformations fœtales chez le gynécologue ;
  • les maladies auto-immunes chez les dermatologues ou rhumatologues, etc.

Les visites longues à domicile à 70 euros

Les visites longues à domicile coûteront 70 euros au lieu de 56 euros aujourd’hui. Il s’agit par exemple des consultations portant sur les maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson…). Elles sont limitées à trois par an (au lieu d’une par an aujourd’hui).

Ces hausses, négociées par les syndicats de médecins libéraux et l’Assurance maladie, ne seront pas les premières de l’année.

Pour rappel, depuis le 1er mai dernier, la consultation de base chez le généraliste coûte 25 euros (au lieu de 23 euros auparavant). Et la consultation de suivi des enfants de moins de 6 ans chez le généraliste est passée à 30 euros (au lieu de 28 euros pour les enfants de moins de 2 ans ou de 26 euros pour les 2-6 ans).

Dans tous les cas, la prise en charge par l’Assurance maladie reste identique.

A lire aussi