Candidat libre au permis de conduire, l’accompagnateur n’est plus obligé de se former au maniement des doubles commandes

Un récent décret supprime l’obligation de s’entraîner dans un véhicule à double commande.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Candidat libre au permis, vous n’êtes plus tenu de vous exercer dans un véhicule à double commande.
Candidat libre au permis, vous n’êtes plus tenu de vous exercer dans un véhicule à double commande.

Vous souhaitez présenter l’examen du permis de conduire en candidat libre ? Vous vous exercez à la conduite avec un accompagnateur ? Un arrêté publié le 11 août au Journal officiel, entré en vigueur le lendemain, supprime l’obligation coûteuse de s’entraîner dans un véhicule à double commande.

Jusque-là, pour pratiquer la conduite avant leur examen, les candidats libres devaient louer ou acquérir une voiture à double commande. Un arrêté du 16 juillet 2013, dont le récent texte abroge certaines dispositions, imposait l’utilisation d’un tel véhicule.

L’accompagnateur n’est plus tenu de suivre « une formation »

Une autre obligation disparaît. L’accompagnateur n’est plus tenu de suivre la « formation de quatre heures » que prévoyait l’ancien arrêté. Cette formation était destinée à « donner à l’accompagnateur des conseils utiles pour comprendre l’importance de son rôle et […] lui apprendre à » se servir du « dispositif de double commande en opportunité et sécurité ».

« L’accompagnateur doit être titulaire de la catégorie de permis de conduire exigée pour la conduite du véhicule utilisé, depuis au moins cinq ans sans interruption ou d’une autorisation d’enseigner la conduite et la sécurité routière en cours de validité », précise le nouveau texte.

Attention : ces règles ne concernent pas l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC), également appelé conduite accompagnée.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :