Cancer du sein et du col de l’utérus : une consultation de prévention gratuite à 25 ans

En 2018, les jeunes femmes âgées de 25 ans devraient se voir proposer une consultation de prévention gratuite des cancers du sein et du col de l’utérus. Objectif : les sensibiliser aux facteurs de risque et à l’intérêt du dépistage.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Chaque année, 12 000 femmes perdent la vie à cause du cancer du sein et 1 100 à cause de celui du col de l’utérus.
Chaque année, 12 000 femmes perdent la vie à cause du cancer du sein et 1 100 à cause de celui du col de l’utérus.

L’Assemblée nationale a adopté le 27 octobre la prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie d’une consultation unique de prévention des cancers du sein et du col de l’utérus pour les assurées âgées de 25 ans, via un amendement du gouvernement au budget 2018 de la Sécurité sociale. L’objectif est de « lever les éventuels freins financiers et de garantir un égal accès des jeunes femmes à cette consultation de prévention », qui « sera mise en œuvre sur la base des recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) », selon l’exposé de la mesure.

« Les jeunes femmes doivent être sensibilisées le plus précocement possibleaux facteurs de risque de ces cancerset à l’intérêt du dépistage, celles qui ont des facteurs de risque aggravés, souvent familiaux, doivent être identifiées le plus tôt possible », a déclaré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ex-présidente de l’Institut national du cancer et hématologue.

54 000 nouveaux cas de cancer du sein par an

Avec environ 54 000 nouveaux cas et près de 12 000 décès par an, le cancer du sein est le plus répandu des cancers féminins, selon l’Institut national du cancer. Près d’une femme sur neuf en France sera concernée au cours de sa vie mais détecté tôt, il est guéri dans neuf cas sur dix. Si moins de 10 % des cancers du sein surviennent avant 40 ans, il est recommandé aux femmes de consulter dès l’âge de 25 ans afin d’être rassurées et ensuite à partir de 50 ans. Actuellement, les assurées âgées de 50 à 74 ans sont invitées à réaliser une mammographie tous les deux ans gratuitement, et tous les ans pour celles qui ont des risques plus élevés. Il s’agit de l’un des 4 dépistages du cancer essentiels à réaliser.

3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus par an

Le cancer du col de l’utérus, dixième cancer le plus fréquent chez la femme, touche chaque année 3 000 femmes dont 1 100 en mourront. Aujourd’hui, c’est l’un des seuls pour lesquels le pronostic se dégrade en France, avec un taux de survie à cinq ans en diminution. Or, neuf cas sur dix peuvent être évités grâce au frottis de dépistage, qui permet de détecter d’éventuelles lésions pré-cancéreuses sur le col. Il est recommandé aux femmes âgées de 25 à 65 ans de réaliser cet examen tous les trois ans.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :