Cambriolages : abandonnez vos mauvaises habitudes !

Laisser les fenêtres ouvertes la nuit lorsqu’il fait chaud, poster des photos de vacances sur les réseaux sociaux… Les Français sont nombreux à commettre des imprudences qui facilitent le travail des cambrioleurs.
2mn de lecture
Cambriolages : les mauvaises habitudes des Français
9 Français sur 10 commettent des imprudences qui facilitent le travail des cambrioleurs. © choja

Si plus d’un Français sur deux craint fortement que son logement soit cambriolé ou squatté, 9 sur 10 commettent régulièrement des négligences qui les exposent à un cambriolage. C’est ce que révèle un sondage OpinionWay* réalisé pour Covéa (groupe qui rassemble les mutuelles MAAF, MMA, GMF), le spécialiste de la télésurveillance Verisure et le cabinet d’expertise Saretec.

Parmi les comportements qui facilitent le travail des cambrioleurs, on retrouve :

- Laisser des fenêtres ouvertes lorsqu’on est dans une autre pièce ;

- Laisser les fenêtres ouvertes la nuit lorsqu’il fait chaud ;

- Ne pas fermer à clé quand on est dans son domicile ;

- Laisser en cas d’absence des objets à l’extérieur du domicile ;

- Laisser les volets ouverts la nuit ;

- Laisser une fenêtre ouverte et s’absenter ;

- Laisser le portail ouvert en cas d’absence ;

- Ne pas fermer à clé lorsque l’on va faire une course rapide ;

- Ne pas fermer à clé pour permettre à un membre de son entourage de rentrer en son absence ;

- Cacher les objets de valeur de façon groupée, dans des endroits faciles à trouver. 20 % déclarent les cacher dans la chambre parentale.

Les réseaux sociaux, une source d’information pour les cambrioleurs

En plus d’avoir de mauvaises habitudes chez eux, 44 % des Français interrogés ont déjà eu sur les réseaux sociaux des comportements considérés comme à risque. Une proportion qui grimpe à 68 % chez les plus jeunes. 44 % des 18-34 ans postent des photos sur Internet lorsqu’ils sont en vacances, 26 % signalent qu’ils sont en vacances,  21 % qu’ils ont effectué des achats de valeur (bijoux, high tech…) et 18 % montrent des photos de l’intérieur de leur logement.

Des idées reçues encore répandues

Outre les comportements à risque, les idées reçues sur les cambriolages sont encore nombreuses. Par exemple, 1 Français sur 3 pense que la plupart des vols ont lieu la nuit ou le week-end alors qu’en réalité, 70 % se déroulent en journée, 79 % en semaine et 21 % le week-end. Et dans un tiers des cas, quelqu’un est présent dans le logement. De même, contrairement aux croyances, le nombre de cambriolages est plutôt en baisse en juillet et août.  Enfin, 43 % des Français interrogés pensent que l’argent liquide est le butin le plus recherché alors que ce sont les bijoux qui intéressent le plus les cambrioleurs.

En 2017, 249 000 cambriolages ont eu lieu en France, soit un toutes les deux minutes.

* Sondage réalisé en ligne par OpinionWay entre le 30 avril et le 9 mai 2019 auprès d’un échantillon de 1 523 individus représentatif de la population française âgée de 18 à 75 ans sur les critères de sexe, d’âge, de CSP, de région et de taille d’agglomération. Ont été exclues les personnes en situation d’hébergement transitoire ou hébergées à titre gracieux.

À lire aussi
df
Sarah Corbeel
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus