Cabines de bronzage : 63 % des centres français ne respectent pas la réglementation

Contrôles techniques des appareils insuffisants, personnel non formé… Sur 982 centres de bronzage contrôlés par la Répression des fraudes, 63 % ne respectent pas les normes de sécurité.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Selon la Répression des fraudes, 63 % des cabines de bronzage ne respectent pas les normes de sécurité.
Selon la Répression des fraudes, 63 % des cabines de bronzage ne respectent pas les normes de sécurité.

L’exposition répétée aux ultraviolets artificiels n’étant pas sans risque pour la peau, les cabines de bronzage sont soumises à une réglementation stricte. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête, publiée lundi 6 novembre, auprès de 982 établissements. Bilan, 63 % présentent des anomalies.

Premier manquement : les obligations liées à la sécurité des cabines de bronzage ne sont pas toujours correctement respectées. Les enquêteurs ont relevé des appareils n’ayant pas fait l’objet d’un contrôle technique depuis 7 ans - pourtant obligatoire tous les 2 ans - ainsi que des employés non formés à la surveillance des prestations UV ou ne disposant pas de diplôme d’esthétique.

Des forfaits à volonté interdits

De même, l’information du consommateur sur les prix est mal respectée, « avec un taux d’anomalie variant de 30 à 80 % selon les régions ». Depuis janvier 2016, la loi interdit les opérations promotionnelles ou les offres à volonté. Mais certains établissements continuent d’en proposer.

En revanche, l’obligation de mettre à la disposition des clients des lunettes de protection marquées CE est bien respectée. Comme l’exige la loi, les professionnels interdisent bien l’accès des cabines UV aux mineurs et les mentions laissant croire que les UV artificiels ont un effet bénéfique pour la santé sont quasi inexistantes.

Cependant, quelques manquements concernant le message d’avertissement sur les risques encourus devant figurer sur toute publicité pour les appareils de bronzage persistent.

Les bons gestes à adopter lors d’une séance UV

Si vous souhaitez faire des UV, voici quelques conseils à respecter :

  • portez toujours les lunettes de protection fournies ;
  • enlevez tout maquillage et n’appliquez aucun produit sur la peau avant la séance de bronzage ;
  • respectez un délai de 48 heures minimum entre les deux premières séances ;
  • évitez de vous exposer en cas de prise de médicaments susceptibles d’être photo sensibilisants ;
  • ne vous exposez pas au soleil et aux lampes d’un appareil de bronzage le même jour ;
  • si des cloques, blessures ou rougeurs se développent après la séance et persistent, consultez un médecin.
df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :