Bientôt des bibliothèques universitaires ouvertes jusqu’à 22 heures ?

Le gouvernement a présenté lundi 1er février son plan « Bibliothèques ouvertes » visant à étendre les horaires d’ouverture des « BU » le soir, les week-ends et pendant les vacances ainsi qu’à améliorer l’accueil des étudiants. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Dès la prochaine rentrée universitaire, les BU devront élargir leurs horaires d’ouverture le soir, le week-end et pendant les vacances.
Dès la prochaine rentrée universitaire, les BU devront élargir leurs horaires d’ouverture le soir, le week-end et pendant les vacances.

Et si nos bibliothèques universitaires ouvraient leurs portes le soir, les week-ends et pendant les vacances, en dehors des principales périodes de révision d’examen ? C’est la volonté du gouvernement via son plan « Bibliothèques ouvertes », dévoilé ce lundi par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale et Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

La ministre souhaite « mieux prendre en compte les rythmes de vie et d’études des étudiants en élargissant les horaires d’ouvertures des bibliothèques universitaires (BU) et en améliorant la qualité des services, pour améliorer la réussite des étudiants ».

Les BU françaises ouvrent 61 heures par semaine, les BU allemandes 69 heures par semaine

Dans son communiqué, la ministre compare les BU françaises, qui ouvrent en moyenne 61 heures par semaine, avec la moyenne européenne de 65 heures et les 69 heures d’ouverture hebdomadaires en Allemagne. Elle regrette que nos BU n’ouvrent que « trop peu notamment le soir et le week-end ». D’autant que « le nombre de places en bibliothèques universitaires augmente moins vite que le nombre d’étudiants (+1,7 % de places pour + 4,5 % d’étudiants) ».

« L’effort principal » du plan Bibliothèques ouvertes «porte donc sur l’extension des horaires d’ouverture des BU sur des plages horaires très demandées, à savoir en soirée, le week-end et pendant les principales périodes de révision d’examens (vacances de Noël et de printemps). »

Ainsi, le plan se donne pour objectifs dès la prochaine rentrée universitaire :

  • d’ouvrir au moins une bibliothèque dans chaque université jusqu’à 22 heures du lundi au vendredi ;
  • d’ouvrir au moins une bibliothèque dans chaque université le samedi après-midi ;
  • d’ouvrir au moins une bibliothèque dans chaque université dans 40 villes le dimanche après-midi ;
  • d’ouvrir au moins une bibliothèque dans chaque université dans chaque université pendant les périodes de révisions.

De nouveaux services seront également mis en place dans les BU pour répondre aux besoins des étudiants. Parmi eux, citons un dispositif de comptage des places disponibles et d’évaluation du temps d’attente pour renseigner les étudiants en ligne ou via une application, la création du label NoctamBU+ afin d’attester l’ouverture d’une BU pendant plus de 65 heures par semaine. De plus, les BU devront développer la coopération avec les bibliothèques municipales particulièrement dans les villes ne disposant pas d’université.

Un appel à projets de 12,7 millions d’euros sur 2016-2019 sera lancé fin février auprès des établissements par le gouvernement pour atteindre ces objectifs dès la rentrée 2016.

df
Marie Dagman
Publié le

Partager cet article :