Banque : la reconnaissance vocale testée par 9 établissements

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Les clients prononceront un phrase pour effectuer un paiement en ligne.
Les clients prononceront un phrase pour effectuer un paiement en ligne. Les clients prononceront un phrase pour effectuer un paiement en ligne.

Aujourd’hui, pour se connecter à son compte bancaire à distance, vous devez indiquer votre numéro de client ainsi qu’un mot de passe. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) vient d’autoriser pour une durée d’un an neuf banques à expérimenter la reconnaissance de leurs clients par la voix.

« L’objectif est de sécuriser les opérations à distance de gestion de comptes faites par leurs clients tout en leur offrant une solution d’authentification plus confortable que la saisie d’un mot de passe ou la réponse à des questions dites de sécurité », explique la Cnil. Le principe est simple : pour se connecter à leur compte bancaire, les clients prononceront une phrase de passe.

Les neuf banques qui vont tester le dispositif sont : La Banque Tarneaud, la Société Marseillaise de Crédit, la Banque Laydernier, la société BPCE (Banque Populaire-Caisse d’épargne), la Banque Courtois, le Crédit du Nord, la Banque Nuger, la Banque Kolb, la Banque Rhône-Alpes.

Les établissements bancaires doivent veiller à respecter certaines règles :

  • veiller au consentement préalable des clients concernés ;
  • mettre en place des garanties en matière de confidentialité des données ;
  • présenter un bilan à l’issue de l’expérimentation.

Un test pour vérifier la fiabilité du dispositif

L’expérimentation permettra de tester « l’appétence des clients » pour le dispositif ainsi que sa fiabilité. Mais les conditions dans lesquelles le test a lieu « ne présagent nullement de celles qui devraient être mises en œuvre en cas de pérennisation d’un tel dispositif ».

A noter : en 2016, la Banque Postale a lancé Talk to pay. Lors d’un paiement à distance, à la place de renseigner son numéro de carte et sa date d’expiration, la personne reçoit un appel automatique sur son téléphone portable. Il doit prononcer une phrase spécifique pour valider l’opération.

A lire aussi