Auto-école : attention aux faux taux de réussite

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
68,7 % des auto-écoles interrogées ont donné des taux de réussite mensongers pour l'examen pratique du permis de conduire.
68,7 % des auto-écoles interrogées ont donné des taux de réussite mensongers pour l'examen pratique du permis de conduire. 68,7 % des auto-écoles interrogées ont donné des taux de réussite mensongers pour l'examen pratique du permis de conduire.

La majorité des auto-écoles gonflent leurs taux de réussite à l’examen du code et du permis B, déplore l’UFC-Que Choisir qui a publié mercredi 8 février les résultats de son enquête* sur l’écart entre le discours tenu par les auto-écoles et la réalité des chiffres. L’association a comparé les taux officiels de réussite aux examens théoriques et pratiques du permis de conduire pour 2015 à ceux issus de son enquête de terrain réalisée l’an passé. Et les « dérapages sont légion ».

63 à 69 % affichent des taux trompeurs

Concernant le Code de la route, 63 % des enseignes étudiées ont fourni des résultats s’écartant de plus de 5 points du taux réel de réussite.

Parmi elles, 23,8 % indiquent des chiffres s’éloignant de 5 à 10 points et 14 % vont même jusqu’à affirmer des taux supérieurs de 20 points. Le record revient à une auto-école qui n’a pas hésité à indiquer un taux de 85 % quand il était en réalité de 37 % !

Concernant l’examen pratique, 68,7 % des auto-écoles ont donné des informations erronées. Parmi elles, 24,1 % indiquent des chiffres s’éloignant de 5 à 10 points de la réalité. Et 26,8 % des taux s’écartant de 10 à 20 points des données officielles. Pire, près de 18 % ont avancé des taux de réussite avec un écart de plus de 20 points (en moyenne 29 points). Une auto-école a même été jusqu’à prétendre 95 % de réussite au permis B quand il n’était en réalité que de 48 %.

Des taux volontairement biaisés

Autre constat : plus la réussite aux examens est faible, plus les écoles de conduite faussent leurs chiffres. Ainsi, si 36 % communiquent des chiffres inexacts lorsque leur taux de réussite réel à l’examen pratique dépasse 80 %, elles sont 89 % à le faire lorsque le taux de réussite réel est inférieur à 50 % (avec plus de 20 points d’écart avec la réalité pour plus de la moitié d’entre elles). Ces mauvaises pratiques nuisent aux officines vertueuses et aux apprentis conducteurs.

Obliger les auto-écoles à afficher leurs taux de réussite

L’association de consommateurs a saisi la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour qu’elle procède de son côté à des enquêtes sur le terrain afin de sanctionner les auto-écoles défaillantes. Elle demande également la mise en place d’une obligation d’information écrite des taux de réussite aux examens du permis de conduire de l’année précédente via un affichage en vitrine, à l’intérieur ou encore via une fiche.

Mais l’Unic (Union nationale des indépendants de la conduite), représentant les auto-écoles en France, a exprimé début janvier dans un communiqué son opposition à publier les taux de réussite qu’elle juge contre-productif. « Il est à craindre que, soumis à une telle pression, les écoles de conduite se séparent des élèves en difficulté voire même qu’elles instaurent une sélection des dits élèves ».

* L’enquête a été réalisée en juin 2016 par 115 associations locales de l’UFC-Que Choisir auprès de 1 374 auto-écoles.

A lire aussi