Assurance vie : qui sera taxé à 30 %  ?

L’imposition sur les gains en assurance vie en cas de retraits changera pour certains investisseurs dès 2018.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Assurance vie : qui sera taxé à 30 % ?
Assurance vie : qui sera taxé à 30 % ?

Dès 2018, la fiscalité de l’assurance vie s’alourdira pour les épargnants qui effectueront des retraits sur leurs contrats abritant plus de 150 000 euros nets pour une personne seule (tous contrats confondus). Ce seuil sera porté à 300 000 euros nets, tous contrats confondus, pour un couple.

Tous les gains produits au-delà de ces seuils pourront être soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %, au lieu de 23 % (prélèvements sociaux de 15,5 % inclus) après au moins huit ans de détention du contrat.

Cependant, l’investisseur aura toujours le choix entre l’imposition forfaitaire et le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

En revanche, la fiscalité restera inchangée en cas de retraits pour les épargnants possédant moins de 150 000 euros (tous contrats confondus) pour une personne seule, moins de 300 000 euros (tous contrats confondus) pour un couple.

Selon le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, interviewé dans Les Echos du 12 septembre, 94 % des contrats d’assurance vie ne sont pas concernés par la réforme.

Pour rappel, pendant la phase d’épargne, les gains en assurance vie ne sont pas taxables, mais supportent les prélèvements sociaux. La fiscalité s’applique aux retraits.

Fiscalité des retraits en 2018 pour les épargnants possédant en assurance vie moins de 150 000 euros pour une personne seule, moins de 300 000 euros pour les couples (tous contrats confondus)

Ancienneté du contrat

Conditions d’imposition

Moins de 4 ans

Barème progressif de l’impôt ou PFL de 35 % (+ 17,2 % de prélèvements sociaux en hausse de 1,7 point par rapport à 2017), soit 52,2 %

4 ans à 8 ans

Barème progressif de l’impôt ou PFL de 15 % (+ 17,2 % de prélèvements sociaux), soit 32,2 %

Plus de 8 ans

Barème progressif de l’impôt ou PFL de 7,5 % (1) (+ 17,2 % de prélèvements sociaux), soit 24,7 % *

*Après abattement de 4 600 € (célibataire) ou 9 200 € (couple) par an pour les rachats effectués après 8 ans de détention du contrat.

Fiscalité des retraits en 2018 pour les épargnants possédant en assurance vie plus de 150 000 euros pour une personne seule, plus de 300 000 euros pour les couples (tous contrats confondus)

Ancienneté du contrat

Conditions d’imposition

Moins de 4 ans

Pas encore connues

Pas encore connues

Barème progressif de l’impôt ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % *

4 ans à 8 ans

Plus de 8 ans

*Après abattement de 4 600 € (célibataire) ou 9 200 € (couple) par an pour les rachats effectués après 8 ans de détention du contrat.

df
Anne-Gaëlle Nicolas-Koch
Publié le

Partager cet article :