Assurance maladie : la cotisation sociale étudiante passe à 217 euros

Pour l’année universitaire 2017-2018, les étudiants paieront 217 euros la cotisation à l’assurance maladie. Seuls les moins de 20 ans et les boursiers en sont dispensés.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Le montant de la cotisation d’assurance maladie due par les étudiants pour l’année universitaire 2017-2018 augmente de 2 euros.
Le montant de la cotisation d’assurance maladie due par les étudiants pour l’année universitaire 2017-2018 augmente de 2 euros.

Les étudiants devront débourser 2 euros de plus pour être pris en charge par l’assurance-maladie pendant toute la durée de l’année universitaire 2017-2018. Un arrêté du 27 juillet 2017 publié au Journal officiel a fixé le montant de la cotisation forfaitaire d’assurance maladie due par les étudiants. Elle passe de 215 à 217 euros.

A priori, tout jeune âgé de 16 à 28 ans inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur est obligé d’être affilié au régime étudiant de la Sécurité sociale.

Toutefois, quelques exceptions existent :

  • l’étudiant travaille pendant ses études : si son contrat de travail débute au plus tard le 1er septembre et qu’il effectue au moins 150 heures de travail sur 3 mois ou 600 heures par an, il relève du régime général d’assurance maladie de son lieu de résidence ;
  • l’étudiant est rattaché au régime d’assurance maladie de son conjoint, partenaire Pacs ou concubin ;
  • il a entre 16 et 19 ans et dépend d’un parent dont la profession relève d’un régime spécifique (militaire, fonctionnaire international, artisan, commerçant, etc.) ;
  • il a entre 16 et 28 ans et un de ses parents est agent de la SNCF.

Quelles sont les démarches à accomplir ?

L’affiliation à la Sécurité sociale étudiante s’effectue le jour de l’inscription administrative dans l’établissement d’enseignement supérieur. Celle-ci se fait soit sur place en remplissant un formulaire intitulé « Déclaration en vue de l’immatriculation d’un étudiant » ou directement sur le portail Internet de l’établissement. Les pièces justificatives à fournir sont précisées dans le formulaire. Notez que le numéro de Sécurité sociale figurant sur la carte Vitale est obligatoirement demandé.

L’étudiant doit choisir sa mutuelle étudiante. Deux possibilités s’offrent à lui :

  • optez pour la mutuelle étudiante nationale, la LMDE ;
  • ou pour un des onze organismes de proximité, membres du réseau national emeVia (la MEP, la MGEL, la SEM, la SMEBA, la SMECO, la SMENO, la SMERAG, la SMEREB, la SMEREP, la SMERRA ou VITTAVI).

Une fois inscrit auprès d’une mutuelle étudiante, l’étudiant est couvert du 1er septembre de l’année en cours jusqu’au 31 août de l’année suivante. Il ne doit pas oublier de mettre à jour sa carte Vitale.

Attention, la mutuelle ne prend en charge que les dépenses de santé dans la limite des tarifs de l’Assurance maladie. Pour être remboursé à 100 %, l’étudiant doit souscrire une complémentaire santé en plus.

Qui est dispensé de la cotisation ?

Le règlement de la cotisation annuelle s’effectue en même temps que les droits d’inscription. Toutefois, l’étudiant peut demander à la régler en trois fois : un premier versement est réalisé le jour de l’inscription administrative, les deux autres dans les deux mois qui suivent.

Si l’étudiant est inscrit dans plusieurs établissements supérieurs, il ne règle la cotisation qu’une seule fois lors de sa première inscription.

Si l’étudiant a moins de 20 ans au cours de l’année universitaire ou est boursier, l’affiliation à la Sécurité sociale est gratuite. Des pièces justificatives seront demandées.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :