Assurance maladie : ce qui change pour les étudiants

Découvrez l’impact de la réforme qui met fin par étapes au régime d’assurance maladie spécifique des étudiants.
2mn de lecture
Les étudiants doivent s’acquitter d’une nouvelle contribution, d’un montant de 90 €.
Les étudiants doivent s’acquitter d’une nouvelle contribution, d’un montant de 90 €.

La réforme, inscrite à l’article 11 de la loi du 8 mars sur l’orientation et la réussite des étudiants, commence à entrer en vigueur samedi 1er septembre. L’assurance maladie a détaillé, dans un communiqué publié jeudi, l’impact de la fin progressive des règles spécifiques de couverture sociale des étudiants.

Vous commencez vos études

Vous commencez vos études à la rentrée 2018 ? Vous restez rattaché à votre « régime de protection sociale actuel », soit dans la plupart des cas celui de vos parents (régime général, régime agricole ou autres régimes spéciaux), explique l’assurance maladie. Vous n’avez donc « aucune démarche particulière » à accomplir pour être couvert.

L’assurance maladie recommande cependant aux étudiants d’« adopter les bons réflexes de tout assuré », à savoir notamment :

  • créer un compte ameli ;
  • envoyer son relevé d’identité bancaire (RIB) à sa caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), en vue de recevoir ses remboursements de soins ;
  • mettre à jour une fois par an et après tout changement de situation sa carte Vitale dans les bornes installées dans toutes les CPAM, en pharmacie et dans certains établissements de santé ;
  • déclarer un médecin traitant.

Vous poursuivez vos études

Si vous poursuivez votre formation dans l’enseignement supérieur, vous restez provisoirement affilié à votre mutuelle étudiante pour l’année 2018-2019.

Si vous êtes encore étudiant durant l’année 2019-2020, vous serez alors rattaché « automatiquement » au régime général.

Vous êtes affilié à la LMDE ? La gestion du régime de base de cet organisme « a été confiée au régime général le 1er octobre 2015 ».

La suppression de la cotisation de Sécurité sociale étudiante

Vous n’avez plus à régler la cotisation à la Sécurité sociale étudiante, dont le montant s’élevait à 217 € au titre de l’année 2017-2018. Vous devez en revanche vous acquitter de la nouvelle contribution de vie étudiante et de campus, d’un montant de 90 €. Son objectif est de « favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants et […] conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé », selon l’article 12 de la loi sur l’orientation et la réussite.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus