Assurance-chômage des indépendants : ce qu’envisage le gouvernement

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Le gouvernement envisage de mettre en place une indemnisation forfaitaire de 700 à 800 euros par mois.
Le gouvernement envisage de mettre en place une indemnisation forfaitaire de 700 à 800 euros par mois. Le gouvernement envisage de mettre en place une indemnisation forfaitaire de 700 à 800 euros par mois.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis d’ouvrir les droits à l’assurance-chômageaux indépendants. Mais cette promesse s’avère difficile à concrétiser.

Les travailleurs indépendants – micro-entrepreneurs, travailleurs indépendants classiques, artisans, commerçants, professions libérales, exploitants agricoles – sont plus de 3 millions en France. Elargir le régime de l’assurance chômage à ces nouveaux bénéficiaires serait très coûteux pour l’Unédic.

Uniquement pour les entrepreneurs en faillite

Selon Les Echos, l’exécutif se veut donc prudent et réfléchit à un scénario visant à mettre en place une indemnisation forfaitaire, de 700 à 800 euros par mois, versée pendant six mois à un an. Seuls les travailleurs indépendants qui exercent à titre exclusif – c’est-à-dire ne touchant pas d’autres revenus – et qui feraient faillite pourraient la percevoir. L’ouverture des droits se ferait à la condition que le dirigeant ait mené son activité pendant au moins un ou deux ans et que l’entreprise ait été mise en liquidation judiciaire. Les micro-entrepreneurs, qui exercent une activité indépendante en complément de leur salaire ou leur retraite, seraient exclus du dispositif.

Cela permettrait de limiter à 50 000 ou 60 000 personnes environ le nombre de bénéficiaires et à 250 millions d’euros le coût de la mesure par an.

A lire aussi