Arnaque : gare au gang des « bitumeurs irlandais »

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Ils sont surnommés les « bitumeurs irlandais » à cause de leur fort accent anglo-saxon.
Ils sont surnommés les « bitumeurs irlandais » à cause de leur fort accent anglo-saxon. Ils sont surnommés les « bitumeurs irlandais » à cause de leur fort accent anglo-saxon.

Ils sont surnommés les « bitumeurs irlandais » à cause de leur fort accent anglo-saxon. Et sévissent actuellement dans plusieurs départements. La gendarmerie de l’Allier, la Meuse, la Moselle et les Vosges ont diffusé des messages d’alerte sur les réseaux sociaux pour mettre en garde la population contre leur escroquerie.

Leur mode opératoire est bien rodé. Ils sonnent chez l’habitant – le plus souvent des personnes âgées, isolées et vivant à la campagne – en prétendant avoir un surplus de goudron à écouler à la suite d’un chantier terminé non loin. Ils proposent alors de goudronner la courou l’allée privée à un prix très attractif. Ils se prétendent pressés afin de conclure l’affaire rapidement. Aucun devis n’est établi.

Une fois le marché conclu, il est trop tard. Ouvriers et goudronneuses arrivent dans la foulée pour réaliser l’enrobé. Mais le travail est bâclé et la somme réclamée, largement supérieure à celle annoncée au départ. Si le particulier refuse de payer, les bitumeurs le menacent.

Ces faux spécialistes du goudronnage sont apparus en France dans les années 1990. Depuis, ils font parler régulièrement d’eux. Originaires d’Irlande, ce sont souvent des gens du voyage. Quelques centaines en France, ils séviraient dans 14 Etats de l’Union européenne. L’argent amassé est transféré en Irlande et réinvesti dans l’immobilier, notamment.

Prévenez les gendarmes

« Si vous êtes contactés par ce genre d’individus, composez le 17 », conseillent les gendarmes. Essayez de relever le maximum de détails sur les personnes qui vous ont démarché ainsi que la marque et le type de véhicule utilisé. Et ne donnez pas d’information personnelle.

Si vous souhaitez goudronner votre cour, faites appel à un professionnel et demandez plusieurs devis.

A lire aussi