Arnaque aux numéros surtaxés : bientôt la fin ?

Pour éviter aux utilisateurs de se faire piéger en rappelant un numéro surtaxé, les opérateurs téléphoniques devront proposer une option gratuite permettant de bloquer les appels et SMS vers les numéros commençant par 089 ou 32 par exemple.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Les opérateurs devront proposer une option gratuite pour bloquer les communications vers les numéros surtaxés.
Les opérateurs devront proposer une option gratuite pour bloquer les communications vers les numéros surtaxés.

Qui n’a jamais reçu un appel ou un SMS suspect du type « Vous avez reçu un colis. Contactez le 089… » ? Ces arnaques invitant à rappeler un numéro surtaxé se sont multipliées depuis quelques années. Pour éviter aux consommateurs de tomber dans le piège, les opérateurs téléphoniques devront proposer, à compter du 1er mars prochain, une option gratuite de blocage de certains numéros spéciaux.

Cette disposition, issue de la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation et de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vient d’être complétée par un arrêté paru le 30 décembre 2017 au Journal officiel. Dans un avis rendu le 27 janvier dernier, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) approuve cette décision qui permet de renforcer la protection des utilisateurs.

Quels sont les numéros surtaxés visés ?

1. Les numéros commençant par 089. Il s’agit de numéros spéciaux vocaux dont la tarification est majorée (prix d’un appel vers un numéro fixe + prix du service pouvant atteindre 0,80 € la minute ou 3 € l’appel).

2. Les numéros à 4 chiffres de type 3XXX (hors 30XX et 31XX dont le prix de la communication et le prix du service sont gratuits). Il s’agit de numéros à 4 chiffres dont la tarification est majorée (prix d'un appel vers un numéro fixe + prix du service pouvant atteindre 0,80 € la minute ou 3 € l'appel). Ces numéros sont régulièrement utilisés par les médias « pour inviter leurs auditeurs et téléspectateurs à interagir avec leurs programmes ou à participer à leurs concours », explique l’Arcep.

3. Les numérosdes plans privés des opérateurs qui font l’objet d’une surtaxation et en particulier les numéros à 5 chiffres des SMS surtaxés à l’acte commençant par 3, 4, 5, 6, 7 ou 8 de format 3XXXX.

Comment activer l’option de blocage ?

L’arrêté du 26 décembre 2017 ne le précise pas. Dans son avis, l’Arcep estime souhaitable que « les opérateurs informent les consommateurs de l’existence de cette option au moment où ils souscrivent un abonnement, à l’instar de ce qui est prévu pour l’inscription sur les listes d’annuaires et de services de renseignements ».

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :