Arnaque : attention aux faux appels des impôts

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
La direction générale des Finances publiques met en garde contre une nouvelle arnaque téléphonique.

La direction générale des Finances publiques met en garde contre une nouvelle arnaque téléphonique appelée vishing. Ce terme, issu de la combinaison des mots voice et phishing, peut se traduire par hameçonnage par téléphone.

La méthode des escrocs est toujours la même. Le particulier reçoit un appel d’une personne physique ou d’un serveur vocal lui signalant une anomalie dans son dossier fiscal. Afin d’éviter d’éventuelles sanctions, il est invité à appeler au plus vite un numéro surtaxé facturé 5 € la minute pour régulariser sa situation. Au bout du fil, l’interlocuteur se fait passer pour un membre de l’administration fiscale et réclame les identifiants bancaires : le numéro de compte, de la carte, le cryptogramme et la date de validité. Une fois récupérés, les usurpateurs peuvent effectuer des achats sur Internet.

Jamais de données bancaires par téléphone ou par mail

L’administration fiscale rappelle qu’elle ne demande jamais de coordonnées bancaires ou d’informations personnellespar mailou par téléphone. Elle ajoute que « seuls les numéros de téléphone figurant sur les documents officiels (avis ou déclaration d’impôts…) ou le numéro Impôts Service 0 810 467 687 sont fiables pour contacter les services des finances publiques ».

Si vous recevez ce type de coup de fil, pensez à signaler la tentative d’escroquerie :

· soit sur le site du gouvernement dédié aux contenus illicites, www.internet-signalement.gouv.fr, à la rubrique escroquerie ;

· soit par téléphone via le numéro vert gratuit mis en place par le gouvernement : 0 805 805 817.

A lire aussi