Smartphone, électroménager… La réparation de vos appareils coûtera bientôt moins cher !

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
SunnyVMD

Réparer votre smartphone, ordinateur ou machine à laver vous coûtera bientôt moins cher. Prévu par la loi anti-gaspillage de février 2020, un fonds de réparation des équipements électriques et électroniques (EEE) a été officiellement lancé le 7 avril dernier. Grâce à ce nouveau dispositif, les Français pourront bénéficier, à compter de septembre 2022, d’une réduction sur leur facture de réparation de certains appareils hors garantie, rapporte Capital.

Pourquoi créer un fonds de réparation ?

Le principal objectif est d’inciter les consommateurs à réparer leurs appareils en panne plutôt qu’à en acheter des neufs. Car aujourd’hui, le principal frein à la réparation est son prix. D’après une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publiée en 2020, le coût peut aller jusqu’à 44 % du prix du produit pour le gros électroménager et 50 % pour le petit électroménager de cuisine. Résultat, trop peu de Français réparent leurs appareils hors garantie. Sur près de 1,5 milliard d’équipements électroniques et électriques mis sur le marché en France en 2019, le taux de réparation des appareils tombés en panne est de seulement 10 %, selon une étude de l’Ademe de juin 2021.

En encourageant l’allongement de la durée de vie des biens, le fonds de réparation a aussi pour but de réduire l’empreinte environnementale associée à leur fabrication et à valoriser les métiers de la réparation.

Comment sera-t-il financé ?

Le fonds sera financé par Ecosystem et Ecologic, les éco-organismes de la filière des déchets d'équipements électriques et électroniques (D3E), grâce aux éco-contributions des producteurs d’appareils.

Quel sera le montant de l’aide ?

Le montant du coup de pouce n’a pas été officiellement fixé mais il devrait être de l’ordre de 20 % du coût de la réparation TTC.

Comment en bénéficier ?

Il n’y aura aucune démarche à effectuer pour bénéficier de cette aide. « Lorsqu’un consommateur se rendra chez un réparateur, il obtiendra une déduction de sa facture et le réparateur se fera rembourser par les éco-organismes sur trente jours », explique à Capital Mathilde Versmee, analyste économique et responsable du fonds réparation à l’association de défense des consommateurs CLCV (Consommation logement cadre de vie).

Attention, il faudra s’adresser à un réparateur ayant obtenu le label « QualiRépar », mis en place par les éco-organismes. Un portail sur Internet permettra de trouver les réparateurs les plus proches de chez soi.

Quels appareils seront éligibles au fonds de réparation ?

Seuls les équipements électriques et électroniques hors garantie seront éligibles au fonds de réparation. Seront concernés à partir de septembre 2022 :

  • les ordinateurs portables ;
  • les smartphones ;
  • les téléviseurs ;
  • les lave-linges à hublots ;
  • les tondeuses à gazon.

La liste sera ensuite progressivement élargie. Par ailleurs, le fonds ne prendra pas en charge toutes les pannes. Ce sera au réparateur labellisé d’estimer si la panne est éligible au dispositif avant de porter l’aide sur son devis.

Selon l’Ademe, le fonds devrait permettre d’augmenter le nombre de réparations d’appareils hors garantie de 41 % d’ici 2027.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN