Prime de Noël, prix du gaz, déconfinement... Ce qui change en décembre

La prime de Noël sera versée vers le 14 décembre, à la veille du déconfinement et des achats de Noël. Vous allez aussi pouvoir résilier votre mutuelle santé plus facilement et... le prix du gaz devient plus élevé. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

En vidéo : Ce qui change en décembre

Chargement de votre vidéo...

En décembre, il y a du nouveau dans votre couverture santé et le prix du gaz va poursuivre sa hausse. Bonne nouvelle : la prime de Noël va être versée entre le 11 et le 14 décembre aux bénéficiaires des minima sociaux (RSA, ASS...). 

Attention aussi : les entreprises, qui avaient pu bénéficier d'un report de paiement de la cotisation foncière de entreprises, vont devoir s'en acquitter. Enfin, c'est la fin des tarifs réglementés du gaz pour les PME, artisans et commerçants.

Les tarifs du gaz augmentent

Au 1er décembre, les tarifs règlementés du gaz appliqués par le groupe Engie (ex-GDF Suez) augmentent en moyenne de 2,4 %. Dans le détail, cette augmentation est de 0,6 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, d' 1,4 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 2,5 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

C'est la cinquième augmentation d'affilée pour les consommateurs après celles d'août, septembre, octobre et novembre, dues à une hausse des coûts d’approvisionnement d’Engie.

Fin des tarifs réglementés

En décembre, c'est aussi la fin des tarifs réglementés du gaz pour les PME, artisans et commerçants, qui doivent choisir un abonnement dérégulé, chez l'opérateur historique ou un autre. Comme eux, les particuliers bénéficiant des tarifs encadrés devront aussi changer d'abonnement, mais d'ici 2023. 

Prime de Noël

Dossier Familial vous l'annonçait en exclusivité : la prime de Noël sera versée par les CAF et la MSA entre le 11 et le 14 décembre 2020. Elle s'adresse aux bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation équivalent retraite (AER), de la prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité et du revenu de solidarité active (RSA).

Situation familialeVous vivez seulVous vivez en couple
Sans enfant152,45 €228,67 €
1 enfant228,67 €274,41 €
2 enfants274,41 €320,14 €
3 enfants335,39 €381,12 €
4 enfants396,37 €442,10 €
Par personne supplémentaire60,98 €60,98 €

Pour vérifier les conditions et savoir si vous y avez droit, suivez le lien ci-dessous. 

Déconfinement

Le 15 décembre, après la réouverture de tous les commerces dès le 28 novembre, c'est à votre tour de déconfiner : il n'y aura plus besoin d'attestation dérogatoire de déplacement, mais un couvre-feu devra être observé de 21h à 7h, exception faite des deux soirs de réveillon, les 24 et 31 décembre. 

Les cinémas, les théâtres et les musées pourront rouvrir, sous réserve du strict respect du protocole sanitaire, que nous connaissions avant le deuxième confinement. 

Le changement de mutuelle santé simplifié

Il n’est plus nécessaire d’attendre jusqu’à la date anniversaire du contrat de votre complémentaire santé pour en changer. Les particuliers comme les entreprises peuvent désormais résilier leur contrat de mutuelle à n’importe quel moment et sans frais, après une première année de souscription, à compter du 1er décembre 2020.

L'objectif ? Que chaque assuré bénéficie d’une couverture ajustée à ses besoins et à ses moyens. Cette réforme contraint aussi les assureurs à améliorer la lisibilité de leurs contrats et la transparence en matière de pourcentage de la cotisation reversée pour la prise en charge des soins de l’assuré, dit taux de réversion.

Racheter ses années d'études devient plus cher

Pour augmenter le nombre d'années qui sont prises en compte dans le calcul du montant de votre pension de retraite, il peut être bon de racheter ses années d'études. Salariés et indépendants qui ont terminé leurs études depuis moins de 10 ans pouvaient racheter leurs années pour un montant forfaitaire d'environ 1 530 € par année. Ce tarif avantageux, appliqué jusqu'au 30 novembre 2020, était destiné au rachat des années d'études effectuées uniquement après le 20e anniversaire du cotisant. 

A partir du 1er décembre, il en est fini de cet avantage financier et le coût de rachat d'une année augmente. La cotisation de base est désormais majorée d'un taux d'intérêt. 

Le paiement de la CFE s'effectue le 15 décembre

Les entreprises des secteurs de l'hôtellerie, de la restauration, du tourisme et de l'événementiel, qui avaient un acompte de cotisation foncière (CFE) au 15 juin, devront s'en acquitter au 15 décembre. Un report sans pénalité leur a été automatiquement accordé en raison de la crise économique et sanitaire liée au Covid-19.

df
Auteurs : Maxime Lorry
Article publié le 

Partager cet article :