Plan pauvreté : ouverture de 150 points d’accueil pour prévenir le surendettement

L’Etat a ouvert 150 Points conseil budget dans huit régions de France afin d’accompagner les ménages ayant des difficultés financières. D’ici fin 2020, ce sont 400 points d’accueil qui seront labellisés sur tout le territoire.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© EmirMemedovski

C’est l’une des mesures de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée en septembre 2018 par Emmanuel Macron. A l’occasion de la réunion du comité stratégique d’éducation financière, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, et la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarité et de la Santé, Christelle Dubos, ont annoncé lundi 25 novembre le déploiement, dès cette année, de 150 Points conseil budget dans 8 grandes régions de France.

Ouverts en Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val-de-Loire, Grand Est, Hauts-de-France, Ile-de-France, Occitanie, Pays-de-la-Loire et La Réunion, ces 150 lieux d’accueil visent à accompagner toute personne, quelle que soit sa situation, qui a des difficultés financières.

Un accompagnement personnalisé et gratuit

Portés par une association, un centre communal d’action sociale (CCAS) ou un centre social, ils ont pour mission :

  • d’informer et conseiller le public en matière de gestion budgétaire et financière
  • d’identifier les ménages dont la situation financière est fragile et de leur proposer un accompagnement
  • d’orienter les personnes accueillies de manière gratuite, personnalisée et confidentielle, dans la gestion de leur budget au quotidien et de les orienter vers les services et les aides auxquels elles peuvent prétendre.

Les Points conseil budget pourront également intervenir auprès des créanciers locaux pour résoudre les situations d’endettement, dans des conditions encadrées. Et accompagner les personnes en difficultés financières ou en situation de surendettement avant, pendant et après une procédure auprès de la commission de surendettement des particuliers.

Pour assurer ses missions, chaque Point conseil budget est doté d’un budget de 15 000 € par an. Le ministère de la Santé a mis en ligne la liste des 150 Points conseil budget avec leurs coordonnées (adresse, téléphone, mail).

400 lieux d’accueil labellisés d’ici fin 2020

D’ici fin 2020, 250 Points conseil budget seront labellisés dans tout l’Hexagone. Avec un total de 400 structures, le gouvernement estime pouvoir accompagner 220 000 ménages. En 2018, la banque de France a enregistré 88 200 nouvelles situations de surendettement en France.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :