Livret A, prix du gaz, de l’électricité... Ce qui change au 1er février 2020

Les taux de votre Livret A, LDDS, LEP ainsi que les tarifs réglementés de l’énergie (électricité et gaz) et des taxis vont changer. Découvrez les mesures susceptibles de toucher épargnants et consommateurs, à compter du 1er février 2020.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Le taux du Livret A va diminuer le 1er février.
Le taux du Livret A va diminuer le 1er février. © vegefox.com

Baisse du taux du Livret A, du LDDS, du LEP

Le gouvernement d’Edouard Philippe a diminué à compter du 1er février le taux du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS), de 0,75 à 0,5 %, un niveau plancher historique.

Le rendement du Livret d’épargne populaire (LEP), un autre placement sécurisé, aux fonds disponibles à tout moment et aux intérêts exonérés d’impôt et de cotisations sociales, passe lui de 1,25 à 1 %.

Attention : l’ouverture d’un LEP est soumise à des conditions de ressources. Par exemple, pour les personnes seules, le revenu fiscal dégagé par le foyer en 2018 (indiqué dans votre avis d’impôt sur le revenu ou de situation déclarative de l’année 2019) doit être inférieur à 19 779 €.

Hausse des tarifs réglementés de l’électricité

Les tarifs réglementés de l’électricité, que peuvent pratiquer EDF et des entreprises locales de distribution (ELD), vont progresser en moyenne de 2,4 %.

Le gouvernement va mettre en œuvre une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) recommandant d’augmenter les tarifs applicables aux particuliers et aux petits professionnels.

Repli des tarifs réglementés du gaz

Les tarifs réglementés du gaz, pratiqués par Engie (ex-GDF Suez) et des ELD, vont reculer de 3,3 %. Ils avaient diminué de 0,9 % en janvier.

La CRE a accepté le barème proposé par Engie. Le montant de la facture annuelle pour un client moyen, exclusion faite des taxes et de la contribution tarifaire d’acheminement, doit baisser de :

  • 0,9 % (pour la cuisson) ;
  • 2 % (pour la cuisson et l’eau chaude) ;
  • 3,5 % (pour le chauffage) ;
  • 4 % (pour la petite chaufferie).

Augmentation des tarifs des taxis

L’Etat fixe les tarifs que peuvent exiger les chauffeurs de taxi. Le ministère de l’Economie et des finances a, dans un arrêté du 24 décembre 2019, relevé les montants maximaux susceptibles de vous être réclamés. Par exemple, le tarif minimal d’une course, quel qu’en soit le lieu, monte de 7,10 à 7,30 €. Les nouveaux prix entrent en vigueur « au plus tard le 1er février ».

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :