Livret A, LDDS, LEP : vers une remontée des taux en février 2022 ?

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© lovelyday12

Bonne nouvelle pour les 54,9 millions de détenteurs d’un Livret A ! Bloqué à son plancher de 0,5 % depuis le 1er février 2020, le taux de rémunération du placement préféré des Français pourrait bientôt remonter si l’inflation se maintient à son niveau actuel, rapporte Capital.

Pour rappel, la rémunération du livret A est révisée deux fois par an, le 1er février et le 1er août, sur proposition du gouverneur de la Banque de France, acceptée par le ministre de l’Economie. Sauf décision contraire du gouvernement, le taux du livret A et du livret de développement durable et solidaire (LDDS) est égal à « la moyenne arithmétique entre la moyenne semestrielle des taux interbancaires à court terme en euros (€STR) et l'inflation en France mesurée par la moyenne semestrielle de la variation sur les douze derniers mois connus de l'indice Insee mensuel des prix à la consommation, hors tabac », rappelle un arrêté publié le 11 février dernier au Journal officiel. Si le résultat est inférieur à 0,5 %, c’est ce taux plancher qui est appliqué.

Un taux entre 0,6 et 0,8 %

Or, avec la reprise économique, l’inflation augmente depuis plusieurs mois passant de 0,5 % en 2020, à 1,3 % en mai 2021, puis 1,4 % en juin, 1,1 % en juillet, 1,8 % en août, 2,1 % en septembre et enfin 2,6 % en octobre, selon le taux communiqué mardi 16 novembre par l’Insee. Sur les six derniers mois, l’inflation annuelle moyenne atteint donc 1,72 %. Dans le même temps, la moyenne semestrielle des taux interbancaires €STR (taux auxquels empruntent les banques) n’a presque pas bougé et évolue aux environs de -0,57 %. En appliquant la formule de calcul, on obtient un taux de rendement de [(1,72 % - 0,57 %)/2]= 0,58 %, soit 0,6 % après arrondi au dixième de point supérieur, comme le prévoit la formule.

Mais ce taux pourrait être plus élevé si les prix continuent d’augmenter en novembre et décembre au même rythme qu’en octobre. La moyenne semestrielle du taux d’inflation s’établirait alors à 2,13 %. En supposant que la moyenne semestrielle des taux interbancaires €STR reste à -0,57 %, on aboutit à un taux de 0,78 %, arrondi à 0,8 %.

2,1 % pour le LEP ?

De son côté, le taux de rémunération du Livret d’épargne populaire (LEP), correspondant à celui du livret A majoré de 0,50 % ou à l’inflation annuelle moyenne sur les 6 derniers mois, pourrait atteindre 2,1 % en février prochain, contre 1 % actuellement.

A lire aussi