Le taux du Livret A tombe à 0,5 %

Le ministre de l’Économie et des finances Bruno Le Maire a annoncé ce mercredi au « Parisien » sa décision d’abaisser le taux du Livret A de 0,75 % à 0,5 %, à compter du 1er février. D’autres placements sûrs sont plus rémunérateurs. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Le taux du Livret A s’élève actuellement à 0,75 %.
Le taux du Livret A s’élevait à 0,75 % depuis 2015. © hin255

Le taux du Livret A va passer de 0,75 % à 0,5 % à partir du 1er février, descendant à un niveau plancher historique. La Banque de France devait transmettre mercredi 15 janvier les résultats de ses calculs du taux envisagé au gouvernement d’Edouard Philippe, qui a tranché : le ministre de l’Économie et des finances, Bruno Le Maire, a annoncé ce recul au Parisien.

Selon les comptes desEchos, une application mécanique de la formule de calcul du Livret A était susceptible d’aboutir à un taux de 0,25 %, mais le plancher légal de 0,5 % a été respecté.

Cette formule inclut le niveau de l’inflation. À 1,5 % sur un an en décembre 2019 (1,2 % hors tabac), d’après l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), la hausse des prix dépasse le rendement du Livret A.

Ce dernier, ainsi que le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), au taux identique et qui subit la même dégradation, revêtent plusieurs atouts pour les épargnants. Il s’agit de placements sûrs et disponibles à tout moment, les intérêts étant exonérés d’impôts et de cotisations sociales. Le plafond du Livret A hors intérêts capitalisés peut atteindre jusqu’à 22 950 € et 12 000 € pour un LDDS.

Des placements sûrs plus rémunérateurs que le Livret A

Le Livret A constitue toujours l’un des placements préférés des Français, mais d’autres produits sont plus rémunérateurs. À commencer par le Livret d’épargne populaire (LEP), un autre placement défiscalisé. Son taux s’élève à 1,25 %. Pour ouvrir un LEP, vous devez toutefois remplir des conditions de ressources (19 977 € de revenu fiscal pour une personne seule sur l’année 2018). Le plafond du Livret d’épargne populaire hors intérêts capitalisés se monte à 7 700 €.

L’assurance-vie investie dans des fonds en euros est un autre placement sans risque et potentiellement plus rémunérateur que le Livret A et le LDDS. Mais le taux d’intérêt servi aux épargnants diminue en 2020 (autour de 2 % maximum pour certains contrats). En outre, la fiscalité est particulièrement douce dans un délai minimal de 8 ans après l’ouverture de votre assurance-vie.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :