Inflation : une aide de 100 € pour 38 millions de Français dès le mois de décembre

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas via Reuters Connect

Alimentation, énergie, carburants... La hausse des prix est générale en cette fin d'année 2021 et impacte directement le porte-monnaie des Français. 

Début octobre, Jean Castex avait déjà annoncé plusieurs mesures constituant un « bouclier tarifaire » qui consiste en un blocage des augmentations de prix pour le gaz et d'une baisse des taxes pour l'électricité. 

Alors que désormais les projecteurs sont braqués sur les stations essence où les prix des carburants atteignent des records, le Premier ministre est revenu sur le plateau du journal de 20 heures de TF1 pour présenter une nouvelle mesure destinée au pouvoir d'achat des Français.

Une « indemnité inflation » contre l'essence chère

On attendait un chèque carburant, c'est à peu près le même dispositif qu'a présenté le chef du gouvernement. À très grande échelle, toutefois. 

En effet, tous les Français qui touchent moins de 2 000 € net par mois, soit environ 38 millions de personnes, percevront une « indemnité inflation » de 100 €. Le versement de cette nouvelle aide sera automatique et s'effectuera dès le mois de décembre « pour la plupart des personnes éligibles », a précisé Jean Castex sur TF1. « Une décision qui se veut la plus juste, la plus efficace surtout, par rapport à cette situation »

Qui touchera l'indemnité inflation ?

Les actifs gagnant moins de 2 000 euros net, mais pas seulement. Les chômeurs, les indépendants, les retraités, les artisans, les agriculteurs... mais aussi les étudiants déclarant leur revenu indépendamment de leurs parents, a précisé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, le 22 octobre.

La prime vise « les gens qui travaillent, c’est-à-dire qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler », mais également « les retraités, les chômeurs, les indépendants, les artisans, les agriculteurs ». Pour les salariés, elle sera versée par les employeurs, courant décembre. Les fonctionnaires devraient la percevoir en janvier. Les retraités pourraient être les derniers à la recevoir, au plus tard en février. 

Les prix du gaz bloqué jusqu'à la fin 2022

Autre mesure annoncée par Jean Castex, ce jeudi 21 octobre : le gouvernement devait bloquer la hausse des prix du gaz jusqu'au mois d'avril 2022. Ce disposition est d'ores et déjà prolongé jusqu'à la fin de l'année 2022. Pour rappel, l'État compte lisser les hausses successives sur la durée afin de limiter la flambée des factures des ménages.

À noter, le Premier ministre a précisé que cette aide sera versée par personne, et non par foyer. Ainsi, un couple percevra donc un total de 200 € afin de compenser les effets de l'inflation. 

Concernant le coût de cette nouvelle mesure pour les finances publiques, le calcul est simple : 100 € multiplié par 38 millions de personnes, soit 3,8 milliards d'euros. 

A lire aussi