Inflation : un surcoût moyen estimé à 90 euros par mois pour les ménages

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
NeonShot

90 euros de plus par mois pour les ménages. C’est le surcoût moyen que l’inflation pourrait entraîner dans le budget des Français, selon une étude réalisée par l’Observatoire de l’inflation du magazine 60 Millions de consommateurs, en partenariat avec l’institut NielsenIQ.

Ce chiffre a été établi à partir du poids réel des dépenses en carburants, en énergie et en produits de grande consommation dans le budget des ménages, précise le magazine sur son site internet.

Gaz, électricité, carburant : les dépenses qui flambent

Avec une hausse de 25 %, l’énergie pour le domicile est le poste de dépenses qui devrait connaître la plus forte augmentation. Le budget consacré aux factures d’énergie, évalué à 129 euros par mois en moyenne, devrait augmenter de 32 euros. Viennent ensuite les frais de carburants. Avec une inflation de 20 %, les ménages seraient contraints de débourser en moyenne 27 euros de plus par mois.

« Le bouclier tarifaire n'est pas suffisant pour amortir toute la hausse depuis un an, puisqu'on est en train de parler d'une hausse qui a commencé bien avant la guerre en Ukraine », a déclaré ce jeudi sur France Info Sophie Coisne, rédactrice en chef adjointe de 60 millions de consommateurs.

7 % de plus pour les produits de consommation courante cet été

Quant aux produits de consommation courante, avec une hausse générale de 7 % attendue cet été, il faudra compter 30 euros de plus en moyenne par mois. Ce dernier poste de dépenses varie selon la composition du foyer. En moyenne, une famille paiera ses courses 38 euros de plus chaque mois à cause de l’inflation, tandis qu’un couple jeune sans enfant devra débourser 21 euros de plus et un couple sans enfant de plus de 50 ans, 28 euros de plus.

Une sortie du pic d’inflation « fin 2023 »

Malheureusement, la hausse des prix devrait durer encore plusieurs mois. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a estimé, mardi 31 mai dans un entretien accordé au Figaro, que la France devrait « sortir du pic d’inflation fin 2023 ». « Nous aurons ensuite un niveau d’inflation structurellement plus élevé, autour de 2 %, en raison de la régionalisation des chaînes de valeurs et du coût très élevé de la transition énergétique », a-t-il expliqué. Selon les derniers chiffres de l’Insee publiés mardi, l’inflation a poursuivi sa hausse en mai pour atteindre 5,2 % sur un an, dépassant la barre des 5% pour la première fois depuis septembre 1985.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN