Indemnité inflation, prime de Noël… À quelles aides aurez-vous droit en décembre ?

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© AaronAmat

Alors qu’en cette fin d’année, la hausse des prix de l’essence, de l’énergie et des produits de consommation courante pèse sur le pouvoir d’achat des ménages, certains pourront bénéficier de plusieurs coups de pouce financiers au mois de décembre.

L'indemnité inflation de 100 €

Annoncée par Jean Castex le 21 octobre dernier en réponse à l’envolée des prix des carburants et de l’énergie, une indemnité inflation de 100 euros sera bien versée aux 38 millions de Français gagnant moins de 2 000 € net par mois (avant prélèvement à la source). Tous les profils sont concernés : salariés, indépendants, fonctionnaires, retraités, chômeurs, allocataires de minima sociaux, personnes en situation d’invalidité et étudiants. Pour rappel, ce n’est pas le revenu du foyer qui est pris en compte mais celui de la personne. Ainsi, si un couple gagne chacun 1 500 € et 1 300 € net, ils recevront chacun 100 €, soit 200 € au total.

Sauf exception, aucune démarche n’est nécessaire pour percevoir l’indemnité. Elle est directement versée en une seule fois par l’employeur ou l’organisme sur la base de votre situation au mois d’octobre 2021. Le versement s’étalera sur trois mois, entre décembre et février. Dès le mois de décembre, les salariés du privé, les travailleurs non salariés et les étudiants boursiers la percevront. Puis, ce sera au tour des agents publics, étudiants non boursiers bénéficiaires des aides au logement, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de prestations sociales et invalides de la recevoir au mois de janvier 2022. Enfin, les retraités la toucheront au mois de février.

A noter : certaines entreprises, à l’image de Carrefour et d’Amazon, ont décidé de doubler le montant de l’indemnité inflation.

Un chèque énergie exceptionnel de 100 euros

Autre coup de pouce en réponse à la flambée des prix de l’énergie : le versement d’un chèque bonus de 100 € aux 5,8 millions de ménages modestes qui ont reçu un chèque énergie en avril 2021.

Aucune démarche n’est nécessaire pour y avoir droit. Il sera directement adressé par courrier entre le 13 et le 22 décembre. Une première vague d’envoi sera effectuée entre le 13 et le 17 décembre, puis une seconde du 20 au 22 décembre. Pour connaître la date d’envoi dans votre département, vous pouvez consulter le calendrier officiel. Il faut compter de deux à quatre jours entre l'envoi et la réception du chèque à domicile.

Les foyers qui ont choisi d’attribuer automatiquement leur chèque à leur fournisseur d’énergie recevront à partir du 22 décembre un mail ou un courrier confirmant l’attribution de leur chèque énergie par leur fournisseur.

Pour rappel, ce chèque énergie est nominatif et ne peut servir qu’à payer des factures d’électricité, de gaz, de chauffage ou financer des travaux de rénovation énergétique.

La prime de Noël (152,45 euros au minimum)

Comme chaque année depuis 1998, l’Etat versera, à compter du 15 décembre, une prime de Noël à certains bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS, prime d’activité, AER, prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité) sans qu’ils aient besoin d’effectuer des démarches. L’aide est versée par la Caisse d’allocations familiales, la Mutualité sociale agricole ou Pôle emploi

Si vous bénéficiez du revenu de solidarité active (RSA), son montant dépend de la composition de votre foyer. Par exemple, une personne seule a droit à 152,45 € (76,22 €à Mayotte) et un couple avec trois enfants à 381,12 €.

Si vous percevez une autre prestation (ASS, AER ou prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité), le montant de la prime est fixe et s’élève, quelle que soit la composition du foyer, à 152,45 € (76,22 € à Mayotte).

La prime Macron (jusqu’à 2 000 €)

Instaurée en 2019 à la suite du mouvement des gilets jaunes et reconduite en 2021, la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa), plus connue sous le nom de « prime Macron », a été reconduite en 2021. Ce dispositif permet aux employeurs qui le souhaitent de verser une prime exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales à leurs salariés gagnant jusqu’à trois fois le Smic sur les 12 mois précédent son versement, soit 4 768,41 € brut par mois.

Son montant est plafonné à 1 000 €, mais il peut être porté à 2 000 € dans certaines entreprises. Elle doit être versée entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022. Si votre employeur décide de la verser, il est donc possible que vous la receviez en décembre.

Des chèques cadeaux (jusqu’à 250 €)

Autre coup de pouce possible de l’employeur : les chèques cadeaux. En cette fin d’année, certaines entreprises offrent des titres-cadeaux et des bons d’achat à leurs salariés. Pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages, le ministère de l’Economie a décidé d’augmenter exceptionnellement le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux de 171 à 250 € cette année. En tout, près de 8 millions de salariés sont concernés.

A lire aussi