Epargne : le gouvernement veut vous inciter à investir dans les entreprises françaises

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Golden_Brown

Depuis le début de la crise sanitaire, au printemps 2020, les Français ont accumulé environ 130 milliards d’euros d’épargne supplémentaire. Une manne financière sur laquelle le gouvernement souhaite ardemment capitaliser, notamment pour soutenir l’économie tricolore durement frappée par les conséquences de la pandémie de Covid-19.

Selon une information du Figaro, le ministère de l’Économie et des Finances veut mettre en avant les fonds de capital investissement qui placent dans les entreprises françaises. Dans cette optique, Bercy a lancé en octobre dernier le label Relance pour soutenir cette activité.

En effet, ces organismes de placements financiers sont tenus d’investir au moins 30 % dans les entreprises françaises et 10 % dans les PME et entreprises de taille intermédiaire (ETI). Par ailleurs, les fonds labellisés doivent respecter un ensemble de critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance, ce qui inclut notamment l’interdiction du financement d’activités charbonnées.

Une cinquantaine de produits financiers déjà accessibles

Toujours selon les informations du quotidien, ce sont désormais plus de 120 fonds d’investissement qui sont labellisés Relance, une cinquantaine de ces produits sont d’ailleurs déjà accessibles au grand public via un contrat d’assurance-vie ou un plan d’épargne en actions (PEA).

D’autres labellisations devraient suivre, celui-ci pourra être octroyé jusqu’au 31 décembre 2022. Les banques et les assurances se sont engagées auprès de l’État à proposer au moins une unité de compte labellisée dans leurs contrats d’assurance-vie.

Un placement intéressant ?

Ces produits d’épargne dans les entreprises françaises ont l’avantage de promettre des rendements généreux, environ 10 % en moyenne. Un joli chiffre qui doit toutefois être couplé avec le risque élevé que représente un tel placement.

Le Figaro précise d’ailleurs que les épargnants français sont traditionnellement frileux. L’enjeux de ce label développé par Bercy est également de rassurer de potentiels investisseurs hexagonaux, de tous horizons. A noter toutefois, ce type de placements intéresse principalement les ménages les plus aisés, désireux de diversifier leur bas de laine.

A lire aussi