Bientôt une nouvelle aide de 500 € par mois pour les jeunes inactifs ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© AaronAmat - iStock

Pour de nombreux jeunes de moins de 25 ans, qui ne peuvent donc pas bénéficier du RSA, la situation est parfois très difficile : ils sont durement touchés par la crise sanitaire et économique que traverse le pays, et l’avenir côté emploi ne s’annonce pas particulièrement rose.

D’après nos confrères d’Europe 1, Emmanuel Macron devrait annoncer l’octroi d’une aide de 500 euros par mois pour les jeunes de moins de 25 ans qui n’ont ni formation ni emploi. Contrairement au RSA, auquel on reproche d’être plus un revenu qu’une aide à l’insertion, ce coup de pouce de 500 euros devra obligatoirement être conditionné à un accompagnement intensif pour trouver un emploi.

Une suite de la Garantie jeunes

Il ne s’agira donc pas d’un nouveau « RSA Jeune » (qui s’adresse aux 18-25 ans ayant déjà travaillé), mais plutôt d’un prolongement de l’actuelle Garantie jeunes. Cette dernière, initiée par François Hollande et mise en place en 2017, s’adresse aux 16-25 ans en situation de précarité, sans soutien familial, sans emploi ni formation ni en études, pour les aider dans leur accès à l’autonomie et à l’insertion professionnelle. Le montant actuel de la Garantie jeunes est de 497,50 € par mois et, surtout, est conditionné à la signature d’un contrat d’un an entre le jeune et une mission locale.

Vers une « Garantie jeunes universelle » pour un million de jeunes ?

Dans le cadre du plan de relance 1 jeune 1 solution, et pour permettre une hausse du nombre d’entrées en Garanties jeunes, le gouvernement a déjà augmenté les moyens financiers alloués aux missions locales : le nombre total de bénéficiaires potentiels a donc été porté à 200 000 jeunes accompagnés en 2021. Toujours selon nos confrères d’Europe 1, c’est cette même aide qui pourrait être élargie, et soutenir alors près d’un million de jeunes. Le Président Macron voudrait présenter lui-même cette aide avant l’été.

Un lancement de campagne présidentielle ?

Si Emmanuel Macron a toujours fait des jeunes une cible privilégiée, il ne s’agirait pas, ici, d’un projet visant à les séduire pour les prochaines présidentielles, a réfuté un proche du Président interrogé par Europe 1 : « Il faut une mesure symbolique pour aborder 2022 (…). La plupart des jeunes ne votent pas ou votent RN… Electoralement, c’est plutôt un message pour leurs parents », leur a-t-il déclaré.

A lire aussi