Des milliers de Français concernés par une fuite de leurs numéros de carte bancaire

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© kyoshino

La protection des données personnelles, sous n'importe quelle forme qu'elles se trouvent, est un des enjeux majeurs à l'heure du tout numérique et de l'accélération de la digitalisation. Ainsi, de plus en plus de piratages informatiques de données personnelles, souvent avec des informations dites sensibles, ont lieu et le secteur bancaire n'échappe pas à ce phénomène.

Plus de 45 000 Français impactés

Les piratages de données bancaires se multiplient. Pour preuve, un hackeur vient de publier sur le web une liste regroupant plus d'un million de numéros de cartes bancaires de particuliers, selon le site Zataz. Et la fuite est plutôt de taille : plus de 45.000 Français seraient concernés par cette fuite de données.

Quelles données ont-été publiées ?

La liste parue sur le web ne présente pas uniquement des informations purement liées aux cartes de paiement : les 16 chiffres présents au recto, les dates de validité, le CVV (les trois chiffres se trouvant au verso de la carte). Elle comporte aussi des informations relatives aux propriétaires de ces cartes : adresse postale, courriel et identité du détenteur de la carte. 

Les numéros et informations récoltées remontent à 2018 et 2019, mais certaines cartes bancaires affichent une validité jusqu'en 2027.

Une dizaine de pays touchés

La France n'est pas le seul pays concerné par cette immense fuite de données puisqu'il y aurait aussi le Maroc, l’Australie, les Etats-Unis, l’Italie, la Turquie, ou encore le Canada, entre autres pays. En tout, on ne dénombrerait pas moins d'une dizaine de pays touchés par cette fuite de données. 

Derrière la fuite de données, un vrai marché noir alimenté

Le hackeur qui a diffusé cette liste de données, en a fait une sorte de marché noir des données bancaires et personnelles. Il possède ainsi une boutique en ligne qui propose à l'achat notamment des numéros de sécurité sociale, en plus des cartes bancaires. En tout, 2,6 millions de cartes bancaires sont vendues à 5 euros pièce sur le site du hackeur. 

Damien Bancal, qui a découvert ce « black market » créé par un pirate très connu, a recensé pas moins de 46.325 CB françaises, 44.293 CB canadiennes, 1.322 belges et 47 luxembourgeoises. 

A lire aussi