Achat d’actions de La Française des jeux : attention aux sites frauduleux

Méfiez-vous des sites qui affirment vous permettre d’investir dans la société privatisée par l’Etat, prévient l’Autorité des marchés financiers.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
La Française des jeux sera introduite en Bourse le 21 novembre.
La Française des jeux sera introduite en Bourse le 21 novembre. © Régis Duvignau – Reuters

La privatisation de La Française des jeux s’accompagne de tentatives d’arnaque. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié vendredi 8 novembre un communiqué pour mettre en garde contre « l’apparition de plusieurs sites Internet frauduleux offrant à des épargnants la possibilité d’acquérir des actions » de la société privatisée par l’Etat.

L’AMF appelle donc « à la vigilance et au discernement des investisseurs ». En dehors du cas de La Française des jeux, l’autorité publique indépendante rencontre souvent « des situations dans lesquelles les sommes confiées par les particuliers à de faux intermédiaires disparaissent purement et simplement, sans possibilité de les recouvrer ».

Des vérifications à faire

L’institution incite les épargnants à consulter la liste des prestataires de services d’investissement habilités (www.regafi.fr) ou la liste des intermédiaires autorisés dans la catégorie de conseiller en investissement financier (www.orias.fr/search). Vous pouvez ainsi vérifier que l’entreprise « qui vous propose des produits ou des services financiers » a le droit d’opérer en France.

Le prestataire n’est présent sur aucune de ces listes ? L’AMF recommande de « ne pas répondre à ces sollicitations », l’entreprise en cause étant « susceptible d’être en infraction avec la législation applicable, voire d’agir frauduleusement ».

Des règles de prudence

Pour tout investissement quel qu’il soit, l’AMF conseille aux particuliers de respecter les règles de prudence suivantes :

  • obtenez des informations sur les sociétés qui proposent un produit ou un service ;
  • n’investissez qu’après vous êtes assuré du sérieux de la proposition ;
  • consultez les listes noires ainsi que le tableau des alertes établi par l’institution.

L’Etat cède 52 % du capital de La Française des jeux, qui sera introduite en Bourse le 21 novembre.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :