APB : tout savoir sur la procédure d’admission complémentaire

3 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Avec la procédure APB complémentaire, les bacheliers candidatent à des formations qui ne sont pas encore saturées.
Avec la procédure APB complémentaire, les bacheliers candidatent à des formations qui ne sont pas encore saturées. Avec la procédure APB complémentaire, les bacheliers candidatent à des formations qui ne sont pas encore saturées.

Les résultats de la seconde phase de la procédure d’Admission post-bac (APB) sont tombés lundi 26 juin et n’ont pas fait que des heureux. Alors que la troisième et dernière phase d’admission se déroulera le 14 juillet, une procédure d’admission complémentaire est ouverte depuis mardi. Facultative, elle permet aux futurs bacheliers et étudiants de première année en réorientation de candidater à des formations qui disposent encore de places pour la rentrée.

A qui s’adresse la procédure complémentaire ?

La procédure complémentaire s’adresse aux candidats qui :

  • n’ont pas obtenu de réponse satisfaisante à leurs vœux ;
  • espéraient être pris dans une formation sélective et qui ont eu uniquement des réponses positives d’organismes non sélectifs ;
  • sont encore sur liste d’attente ;
  • n’ont pas répondu dans les délais à la procédure d’admission post bac normale ;
  • ne se sont pas inscrits sur la plateforme cette année.

Comment ça marche ?

Attention, passer par la procédure complémentaire ne signifie pas renoncer aux vœux formulés lors de la procédure principale. L’idée est d’offrir aux candidats déçus ou retardataires une chance supplémentaire d’accéder à une formation qui les intéresse.

L’inscription s’effectue directement en ligne, sur le site Internet www.admission-postbac.fr. Dans le cas où vous avez déjà un dossier APB 2017, vous vous connectez au site avec vos identifiants et vous pouvez accéder à la rubrique « Procédure complémentaire ».

Dans le cas où vous n’avez pas encore constitué de dossier APB, vous devez d’abord vous connecter au site avec votre INE (Identifiant national étudiant) et votre date de naissance puis fournir un certain nombre d’informations pour créer votre dossier.

A noter, les élèves deTerminale doivent informer leur chef d’établissement qu’ils se sont inscrits à la procédure complémentaire afin que ce dernier puisse saisir en ligne l’appréciation générale.

Pour postuler aux formations, la démarche est la même que dans la procédure normale. Vous pouvez formuler jusqu’à douze vœux, sans avoir besoin de les classer. Seules les formations qui disposent de places vacantes et qui souhaitent recruter en procédure complémentaire sont accessibles. Si un établissement a rejeté votre candidature dans le cadre de la procédure normale, vous ne pouvez pas retenter votre chance.

Suivi des candidatures

Lorsqu’une formation vous fait une proposition d’admission, vous recevez un mail. Vous pouvez également recevoir une notification sur votre téléphone portable si vous avez téléchargé l’application mobile « Notification APB » disponible sur Apple Store et Google Play.

Jusqu’au 20 août, vous disposez de 8 jours pour répondre, puis de 72 heures jusqu’au jeudi 31 août et de seulement 24 heures à partir du vendredi 1er septembre. Dans le cas où vous n’avez pas répondu dans les délais, l’établissement peut retirer sa proposition.

Trois réponses sont possibles :

  • « oui définitif » : vous acceptez une formation et annulez par conséquent toutes les autres propositions en attente, y compris celles dans le cadre de la procédure normale ;
  • « oui mais » : vous acceptez une formation et toutes les autres propositions sont annulées, mais vous pouvez encore formuler d’autres candidatures et attendre les résultats de vos demandes sans réponse ;
  • « démission » : vous refusez une proposition.

A lire aussi