Animaux de compagnie : la SPA lance un appel à l’adoption

Vous souhaitez avoir un chien, un chat, un hamster ou un poney ? Confrontée à une baisse des adoptions et à des refuges pleins, la Société protectrice des animaux organise des journées portes ouvertes les 2 et 3 juin prochains. Formalités, coût… Le point sur les conditions pour adopter un animal à la SPA.
3mn de lecture
La SPA organise des journées portes ouvertes les 2 et 3 juin prochains.
La SPA organise des journées portes ouvertes les 2 et 3 juin prochains.

A un mois et demi des vacances d’été, la SPA lance un SOS. « Les refuges sont pleins et confrontés à une baisse inédite des adoptions de 10 % sur les quatre premiers mois de l’année », déplore l’organisme. Or, un tiers des abandons d’animaux domestiques ont lieu entre juillet et août. Il est donc impératif de libérer des places.

Pour inciter les Français à venir adopter dans l’un des 63 refuges et Maisons SPA, la Société protectrice des animaux a lancé, pour ses journées portes ouvertes qui se tiendront le week-end du 2 et 3 juin, une campagne d’affichage positive ayant pour slogan « Savez-vous qu’adopter rend heureux ? ».

« L’adoption, lorsqu’elle est bien réfléchie, est un acte fort et solidaire qui suscite une grande émotion et notamment un bonheur intense », souligne dans un communiqué la présidente bénévole de la SPA, Natacha Harry. « Vivre avec un animal est stimulant et […] peut même apaiser et guérir certains maux chez les humains », ajoute-t-elle.

Les démarches pour adopter un animal à la SPA

Mais concrètement, comment ça se passe ? Il suffit de vous rendre dans un refuge de la SPA proche de chez vous ou de consulter sur le site Internet les animaux proposés à l’adoption : chiens, chats, y compris des bébés, lapins, furets, hamsters, cochons d’Inde, poneys, ânes…

A noter : certains portent la mention « SOS » car ils sont âgés ou handicapés mais ils méritent aussi d’être adoptés. Pour ces pensionnaires, la participation financière est libre.

Au refuge, si vous avez le coup de cœur pour un animal, vous remplissez un formulaire d’adoption et fournissez plusieurs pièces justificatives :

  • une pièce d’identité ;
  • un justificatif de domicile original de moins de 3 mois ;
  • ainsi que le dernier justificatif de revenus si vous comptez adopter un chien.

En cas d’hésitation dans votre choix, parlez-en avec les bénévoles, ils sauront vous guider. Si vous avez déjà un animal de compagnie, veillez à le préciser. Il est également important de venir avec tous les membres du foyer pour choisir le bon compagnon.

Le coût de l’adoption

Par ailleurs, une participation financière couvrant les frais pour l’identification, la vaccination et la stérilisation de l’animal vous sera demandée :

  • 250 € pour un chien et 300 € de chèque de caution s’il n’est pas encore stérilisé ;
  • 300 € pour un chiot de moins de 6 mois et 300 € de chèque de caution s’il n’est pas encore stérilisé ;
  • 150 € pour un chat et 300 € de chèque de caution s’il n’est pas encore stérilisé ;
  • 300 € pour un poney ;
  • 400 € pour un âne, une mule ou un mulet ;
  • 450 € pour un cheval ;
  • participation libre pour un animal SOS, un NAC (rongeurs, reptiles, etc.) et les animaux de la ferme (lapins, chèvres, moutons, etc.).

Des visites post-adoption

Dans les mois qui suivent l’adoption, un délégué-enquêteur se présentera chez vous sur rendez-vous pour s’assurer que l’adopté a trouvé ses repères et que les conditions d’hébergement correspondent bien à ses besoins. En cas de souci, il ne faut pas hésiter à contacter l’équipe du refuge.

- Maltraitance animale : que faire si vous êtes témoin ?

df
Sarah Corbeel
Publié le