Alternance : le chatbot Walt accompagne les jeunes dans leur orientation

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Un chatbot, baptisé Walt, vient d’être créé pour répondre aux questions des jeunes sur l'alternance.
Un chatbot, baptisé Walt, vient d’être créé pour répondre aux questions des jeunes sur l'alternance. Un chatbot, baptisé Walt, vient d’être créé pour répondre aux questions des jeunes sur l'alternance.

Fini l’image de voie de garage ! L’alternance bénéficie aujourd’hui d’une image positive. Pour populariser encore ce type de formation auprès des jeunes, de leur famille et des entreprises, et lever leurs appréhensions, un chatbot baptisé Walt vient de voir le jour.

Ce projet a été lancé, avec le soutien des ministères du Travail et de l’Education, par cinq réseaux de centres de formation d'apprentis (CFA) : les Compagnons du devoir et les Maisons famille rurales, l'Association nationale des apprentis de France (ANAF), l’AFTRAL (le 1er organisme de formation en transport logistique), le groupe IGS et RenaSup-Opcalia/Octalia, organisme en charge de collecter le financement de la formation.

Poser vos questions au chatbot WALT

Le chatbot, accessible via Facebook Messenger 24 heures sur 24h et 7 jours sur 7, permettra aux jeunes et à leurs parents d’obtenir instantanément des réponses à leurs questions du type « Suis-je fait pour l’alternance ? », « Pourquoi choisir l’alternance ? », « Comment trouver une entreprise ? », « Quels sont mes droits en tant qu’apprenti ? », etc.

En parallèle, a été mis en ligne le site https://walt.community/, qui fournit une information exhaustive sur l’alternance avec :

  • un volet orientation où les jeunes accèderont à des conseils pour trouver une formation adaptée à leur désir et un organisme qui la dispense ;
  • un job board pour chercher une entreprise d’accueil.

Un « label entreprise », destiné à récompenser les entreprises les plus vertueuses en matière d’accueil des alternants, devrait également être créé.

A lire aussi