Allocations : 35 % des Français y ont déjà renoncé à cause des démarches administratives

35 % des Français ont déjà renoncé à des droits ou des allocations à cause de la complexité des démarches administratives, selon un sondage BVA pour RTL et Orange publié le 11 février.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Un Français sur trois déclare avoir déjà renoncé à des droits ou des allocations.
Un Français sur trois déclare avoir déjà renoncé à des droits ou des allocations. Un Français sur trois déclare avoir déjà renoncé à des droits ou des allocations.

Alors que le Grand débat national se tient jusqu’au 15 mars, des Français ont été interrogés à partir de questions tirées des questionnaires proposés sur la plateforme granddebat.fr pour les quatre thèmes : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’Etat et des services publics.

Le sondage BVA* pour RTL et Orange, publié le 11 février, indique que 35 % des sondés ont déjà renoncé à des droits ou des allocations en raison de démarches administratives trop complexes. Parmi eux, 45 % sont des employés ou des ouvriers et 43 % ont moins de 35 ans. Ce chiffre montre qu’il y a « un manque de relations positives avec l’administration », explique Edouard Lecerf, directeur général adjoint de BVA Opinion. A l’inverse, parmi les 60 % qui répondent ne pas avoir renoncé à des droits ou allocations à cause des démarches administratives, 77 % sont âgés d’au moins 65 ans.

Néanmoins, à la question « lorsqu’un déplacement est nécessaire pour effectuer une démarche administrative, quelle distance pouvez-vous parcourir sans difficulté ? », 35 % des sondés affirment pouvoir faire plus de 15 km. Ce pourcentage atteint 50 % chez ceux habitant dans les communes rurales. A l’inverse, 23 % déclarent parcourir « seulement » jusqu’à 5 km sans difficulté pour effectuer une démarche administrative.

* Le sondage a été réalisé les 5 et 6 février auprès de 1 002 personnes, représentatifs de la population française âgés de 18 ans et plus.

A lire aussi

Partager cet article :