Allocation aux adultes handicapés : vous recevrez 860 € par mois à partir de décembre

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Vous devez remplir différentes conditions pour avoir droit à l’AAH.
Vous devez remplir différentes conditions pour avoir droit à l’AAH. Vous devez remplir différentes conditions pour avoir droit à l’AAH.

Le gouvernement d’Edouard Philippe a donné un coup de pouce à l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Il a revalorisé de 5 % cette prestation : pour une personne seule, l’AAH à taux plein augmente donc de 819 à 860 €, indique un décret paru samedi 3 novembre au Journal officiel.

La hausse s’applique à l’aide réglée « au titre du mois de novembre » par les caisses d’allocations familiales (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA), précise le texte. Les versements doivent intervenir le 5 décembre.

Le décret prévoit par ailleurs un nouveau calcul du seuil des ressources ouvrant droit à l’AAH, pour les personnes vivant en couple. Le plafond est maintenu à 10 320 € par an s’agissant des personnes seules.

Les conditions à remplir

D’autres conditions doivent être satisfaites pour avoir droit à l’AAH.

Le demandeur justifie impérativement d’un taux d’incapacité :

  • représentant au moins 80 % ;
  • compris entre 50 et 79 %, dès lors qu’il souffre d’une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi qu’a reconnue la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Vous devez être âgé de plus de 20 ans (ou de 16 ans si vous n’êtes plus à la charge de vos parents pour le bénéfice des prestations familiales).

Le gouvernement souhaite à nouveau revaloriser l’AAH dans une mesure supérieure à la hausse des prix, le 1er novembre 2019, à hauteur de 40 €. L’aide atteindra alors 900 € pour une personne seule.

  • Pour consulter le décret, cliquez ici.
A lire aussi