Alimentation : le label Nutri-score va devenir obligatoire sur les publicités

Plats cuisinés, céréales… L’étiquette nutritionnelle Nutri-Score va devenir obligatoire sur les supports publicitaires des aliments transformés d’ici 2021.
2mn de lecture
Le label Nutri-score va devenir obligatoire sur les publicités.
Le label Nutri-score va devenir obligatoire sur les publicités.

A 49 voix contre 1, les députés ont adopté, dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 février, un amendement rendant obligatoire l’affichage du logo Nutri-Score sur tous les supports publicitaires pour les denrées alimentaires. La mesure était examinée dans le cadre d’une proposition de loi de la France insoumise sur les dangers de la malbouffe, qui a été réécrite par la majorité.

Adopté par arrêté le 31 octobre 2017, l’étiquette Nutri-Score permet d’évaluer les qualités nutritionnelles des aliments transformés (excepté les herbes aromatiques) et des boissons (sauf celles alcoolisées) à l’aide d’une échelle de couleurs et de lettres allant de A à E. La signalétique va ainsi de la lettre A, de couleur vert foncé, la plus favorable, à la lettre E en orange foncé, la moins favorable. Le score prend en compte pour 100 grammes de produit la teneur en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) et en nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel).

Source : www.mangerbouger.fr

Ce logo nutritionnel n’est pas imposé mais repose sur le volontariat des industries de l’agroalimentaire et des distributeurs. En décembre 2018, Santé publique France, en charge du déploiement de l’étiquetage, recensait 90 entreprises françaises engagées à apposer l’étiquette sur leurs produits. C’est notamment le cas de Bonduelle, Danone, Findus, Fleury Michon, Jacquet Brossard ainsi que Auchan, Casino, Intermarché et Leclerc.

Imposer son affichage dans la publicité est possible

Si l’apposition du logo reste facultative sur les emballages, les députés ont voté pour son affichage obligatoire dans les publicités. « Le règlement européen INCO empêche les Etats de rendre obligatoire l’affichage d’un logo nutritionnel comme le Nutri-Score sur les emballages des aliments, mais ce n’est pas le cas pour la publicité qui n’est pas couverte par cette interdiction », explique sur son compte Twitter Serge Hercberg, président du Plan national nutrition santé qui a coordonné les travaux sur le logo.

Pour « les messages publicitaires sur Internet, télévisés ou radiodiffusés, l’obligation ne s’appliquera qu’aux messages émis et diffusés à partir du territoire français et reçus sur ce territoire », précise l’amendement.

Une dérogation possible

Les annonceurs auront toutefois la possibilité d’y déroger moyennant une contribution affectée à l’Agence nationale de santé publique. L’entrée en vigueur de la mesure est fixée au plus tard au 1er janvier 2021 pour laisser aux professionnels le temps de s’adapter.

- Un nouveau logo pour repérer les bons aliments pour bébés

- On a testé Yuka, l’appli qui décrypte la composition des aliments transformés

- De quels additifs alimentaires faut-il vraiment se méfier ?

df
Sarah Corbeel
Publié le