Airbnb : les locations limitées à 120 jours dans le centre de Paris

A partir de 2018, Airbnb bloquera automatiquement les annonces des Parisiens désirant louer leur appartement au-delà de 120 jours, la limite légale. Mais seuls les quatre premiers arrondissements de la capitale sont concernés.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Dans le centre de Paris, les propriétaires ne pourront plus faire louer leur appartement plus de 120 jours par an.
Dans le centre de Paris, les propriétaires ne pourront plus faire louer leur appartement plus de 120 jours par an. Dans le centre de Paris, les propriétaires ne pourront plus faire louer leur appartement plus de 120 jours par an.

La plateforme de location immobilière, Airbnb, a annoncé mardi 14 novembre la mise en place d’une limite automatique de la durée annuelle de location des logements dans le centre de Paris. « Airbnb, en tant qu’acteur responsable, a décidé de mettre en place la limite automatique de la durée annuelle de location des logements dans le centre de Paris pour favoriser un tourisme responsable et durable », indique l’entreprise dans un communiqué.

A partir du 1er janvier 2018, les propriétaires d’appartements situés dans les quatre premiers arrondissements de Paris – où des excès ont été constatés – seront automatiquement bloqués s’ils dépassent 120 jours de locations sur l’année.

Pour rappel, la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite Alur, adoptée en 2014, limite à 120 jours par an, consécutifs ou non, la location par un particulier de sa résidence principale. Le propriétaire est, en effet, obligé d’occuper son logement au moins 8 mois par an pour qu’il soit considéré comme sa résidence principale. Depuis la loi pour une République numérique d’octobre 2016, les plateformes de location sont censées retirer les annonces des non-professionnels qui loueraient trop longtemps.

Loueurs professionnels exemptés

Airbnb précise que les loueurs professionnels et les propriétaires désirant louer plus de 4 mois leur résidence principale en raison d’une longue absence pour des raisons de santé ou professionnelles ne sont pas concernés. Ils doivent toutefois, justifier leur situation, en remplissant un formulaire de demande d’exemption.

Numéro d’immatriculation obligatoire à partir de décembre

La mairie de Paris a jugé l’annonce de la plateforme « curieuse », considérant qu’elle devrait s’appliquer dans l’ensemble des arrondissements parisiens. La ville aimerait, d’ailleurs, abaisser ce plafond de 120 nuitées. Pour lutter contre les abus, elle a mis en place depuis le 1er octobre une plateforme pour faire sa déclaration de location de meublé de tourisme en ligne.

Le loueur se voit délivrer un numéro d’enregistrement qui devra obligatoirement apparaître sur ses annonces - que ce soit sur Airbnb ou sur les autres plateformes de location - à compter du 1er décembre. En cas d’infraction, il s’expose à une amende allant jusqu’à 50 000 euros. Au premier semestre 2017, 31 propriétaires ont écopé de 615 000 euros d’amende en tout pour avoir dépassé la durée légale de location. En moyenne un hôte loue 33 nuitées par an à Paris, selon les chiffres de Airbnb.

Partager cet article :