Aides sociales : 7 millions de Français sont couverts par les minima et prestations sociales

RSA, AAH, minimum vieillesse… Une étude du ministère de la Santé donne un aperçu détaillé de la pauvreté et du poids des minima sociaux et prestations sociales en France. Le point en huit chiffres.
3mn de lecture
11 % de la population française est couverte par les minima sociaux.
11 % de la population française est couverte par les minima sociaux.

A quelques jours de la présentation du plan pauvreté du gouvernement, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère des Solidarités et de la santé a publié vendredi 7 septembre une étude sur les minima et prestations sociales en France, relayée par Le Figaro.

1 015 € par mois

C’est le seuil de pauvreté évalué en 2015 pour une personne seule. Il correspond à 60 % du revenu médian, qui partage la population française en deux (une moitié qui gagne plus, l’autre moins).

8,9 millions

C’est le nombre de personnes qui vivaient en 2015 sous le seuil de pauvreté en France, soit 14,2 % de la population. Pour ces ménages, les prestations sociales représentent 41 % de leur revenu en moyenne : 14 % d’allocations logement, 13 % de minima sociaux, 11 % de prestations familiales et 2 % de prime d’activité.

4,15 millions

C’est le nombre de personnes allocataires de l’un des dix minima sociaux en vigueur en France fin 2016 : le Revenu de solidarité active (RSA), l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation aux adultes handicapés (AAH), l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), l’allocation veuvage (AV), les allocations du minimum vieillesse (ASV et ASPA), l’allocation équivalent retraite de remplacement (AER-R), l’allocation temporaire d’attente (ATA), l’allocation pour demandeur d’asile (ADA) et le revenu de solidarité (RSO).

En prenant en compte les conjoints et les enfants à charge, environ 7 millions de personnes, soit 11 % de la population française, sont couvertes par les minima sociaux.

Pour la première fois depuis la crise de 2008, le nombre d’allocataires a diminué (-1,8 % entre 2015 et 2016), principalement en raison de la baisse du nombre d’allocataires du RSA.

26,2 milliards d’euros

C’est le montant versé en 2016 pour l’ensemble des minima sociaux, soit 1,2 % du produit intérieur brut (PIB). Le versement du RSA représente à lui seul 42,4 % des dépenses, soit 11,1 milliards d’euros ; l’AAH en totalise 34,7 %, l’allocation de solidarité spécifique (ASS) 10,3 % et les allocations du minimum vieillesse (ASV et ASPA) 9,7 %.

760 euros par mois

C’est le montant d’aides sociales perçu par une personne seule sans revenu d’activité et locataire de son logement, soit 491 € de RSA (y compris 13 € de prime de Noël en moyenne chaque année) et 269 € d’allocations logement.

Avec un revenu d’activité égal à un smic net, soit 1 152 € mensuels, une personne seule ne perçoit plus que 156 € de prestations sociales : 14 € d’APL et 142 € de prime d’activité. Ses ressources atteignent donc 1 307 € mensuels.

8,1 points

En 2015, les prestations sociales ont permis de réduire le taux de pauvreté de 8,1 points. Elles l’ont contenu à 14,2 % alors que sans redistribution d’aides sociales, il serait de 22,3 %. Les prestations familiales, les allocations logement et les minima sociaux contribuent fortement à la réduction du taux de pauvreté (de l’ordre de -2 points pour chaque).

L’effet de la redistribution est particulièrement marqué pour les familles nombreuses (-17,3 points pour un couple avec trois enfants et -25,7 points pour un couple avec au moins quatre enfants), les familles monoparentales (-19,6 point pour celles avec deux enfants ou plus), les personnes de moins de 20 ans (-13,1 points) et les personnes en situation de handicap (-11,8 points).

12 %

C’est le pourcentage de bénéficiaires du RSA qui ont un emploi salarié fin 2015. Parmi eux, 32 % étaient en CDI, 22 % en CDD, 16 % salariés de particuliers employeurs et 11 % en emploi aidé.

> A LIRE : CDD : tout ce que l’employeur vous doit

20 %

C’est le pourcentage de bénéficiaires du RSA fin 2016 qui a passé les 10 dernières années dans les minima sociaux.

- Plan pauvreté : les pistes de réforme du RSA

- Chômeurs en fin de droits : avez-vous droit au RSA ou à l’ASS ?

- Vous pouvez à nouveau cumuler pension d’invalidité et prime d’activité

df
Sarah Corbeel
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus