Âge d’équilibre de départ à la retraite : de quoi s’agit-il ?

L’âge légal va être maintenu à 62 ans, mais la mise en place d’un seuil supplémentaire est prévue, a annoncé mercredi le Premier ministre, Edouard Philippe.
1mn de lecture
L’âge légal de départ va être maintenu à 62 ans.
L’âge légal de départ va être maintenu à 62 ans.

C’est une notion que souhaite créer le gouvernement : l’« âge d’équilibre » de départ à la retraite. La mesure, annoncée mercredi 12 juin par le Premier ministre, Edouard Philippe, dans sa déclaration de politique générale devant les députés, doit figurer dans la réforme des retraites. Les assurés auront toujours la possibilité de partir dès 62 ans, l’âge légal de départ à la retraite qui doit être maintenu. Mais si vous partez avant d’atteindre l’âge d’équilibre, vous risquerez de subir une malus sur le montant de votre pension.

Chaque personne « pourra faire son choix, en liberté et en responsabilité », a indiqué le chef du gouvernement dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Un choix contraint par des règles de plus en plus strictes.

« Travailler plus longtemps »

Edouard Philippe n’a pas précisé le niveau de cet âge pivot, mais ce dernier sera certainement fixé au-delà de 62 ans. D’ailleurs, le Premier ministre a affirmé devant les députés la nécessité de « travailler plus longtemps ». Il a évoqué le lancement d’un « plan pour améliorer les conditions et le niveau d’emploi des seniors ».

Le chef du gouvernement a rappelé que le Haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, doit transmettre en juillet ses recommandations à l’exécutif en vue de créer un système universel de retraite. Il n’a pas précisé la date de présentation du futur projet de loi en Conseil des ministres.

df
Timour Aggiouri
Publié le