Achat de masques chirurgicaux sur internet : attention aux fraudes !

Les achats de masques FFP2 ou autres masques chirurgicaux sur internet sont risqués. De nombreux sites, très bien référencés dans Google, vendent des masques contrefaits, inutiles contre le coronavirus, voire même dangereux pour votre santé et la santé de vos enfants. Les services européens de lutte contre les fraudes alertent. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Jenhung Huang

L'Office européen de lutte anti-fraude (Olaf) tire la sonnette d'alarme : "L'épidémie de coronavirus a offert de nouvelles opportunités aux fraudeurs pour profiter de la forte demande du marché pour de faux produits médicaux, de protection individuelle et d'hygiène". 

Cas de fraude particulièrement observé : la fraude aux masques FFP2 et autres masques chirurgicaux et de protection, contrefaits ou non-conformes. L'Olaf élabore une politique antifraude pour la Commission européenne et travaille en étroite collaboration avec les Fraudes et douanes des pays de l'Union. 

Des masques contrefaits, ne respectant pas les normes, dangereux

C'est dans le cadre de cette coopération, notamment avec les douanes belges, que l'Olaf a répertorié des masques contrefaits (lien en anglais), dont des masques "Reine des neige" destinés aux enfants". Ces produits sont généralement vendus en ligne mais certains d'entre eux sont même arrivés sur le territoire par bateau dans des conteneurs avec de faux certificats. Ils sont susceptibles d'arriver sur le marché noir, voire être vendus dans certaines pharmacies qui pourraient être abusées. 

L'Olaf alerte : "Empêcher ces produits contrefaits d'entrer en Europe est crucial pour protéger notre santé et lutter efficacement contre le virus. En plus d'être inefficaces contre le virus, ces produits ne respectent pas non plus les normes européennes, ce qui pourrait nuire à notre santé. Par exemple, ils pourraient provoquer une contamination bactérienne dangereuse."

Problèmes de prix et de conformité

Sur les sites relevés par l'Olaf, ces masques sont proposés en ligne à des prix variant entre 5 € et 10 €, soit environ trois fois le prix normal. D'autres sites vendent des produits encore plus chers. Certains sites ne sont que des coquilles vides, de simples interfaces entre des fabricants – pas très scrupuleux sur la conformité – et vous.

Sur son site 60 Millions de consommateurs, l'Institut national de la consommation (INC) a aussi relevé sur de nombreux sites des abus concernant les prix et des manquement à la conformité des produits livrés. 

Les sites autorisés par l'Ordre des pharmaciens

Seuls certains sites de pharmacies sont autorisés à vendre en ligne des produits sur ordonnance. L'Ordre des pharmaciens tient à jour une liste de ces sites qui vous garantissent la conformité des produits commandés. Vous pouvez la télécharger en cliquant ici

Les commandes que vous pourrez passer sur d'autres sites sont à vos risques et périls. 

Évaluez les risques

Si vous souhaitez néanmoins commander des masques ailleurs, vous pouvez évaluer la fiabilité du site marchand que vous avez repéré. La plateforme Scamdoc, qui permet de signaler des arnaques, attribue un "score de confiance", notamment aux sites marchands vendant des masques.

Le site gouvernemental Signal Conso permet aussi de signaler des fraudes et de se tenir au courant des dernières "tendances". Une page spéciale a d'ailleurs été ouverte pour signaler les abus liés au coronavirus : gels hydroalcooliques, masques FFP2, masques chirurgicaux, etc. 

Enfin, n'oubliez pas le principal : les masques chirurgicaux, FFP2 et autres protections, sont réservés en priorité aux personnels soignants, médecins, infirmiers, etc. Vous ne pouvez en obtenir que sur prescription médicale, si vous êtes une personne fragile ou si vous avez été contaminé. 

Dans tous les autres cas, le meilleur moyen que vous avez de vous protéger de l'épidémie de coronavirus est de rester chez vous. C'est grâce au confinement que le virus reculera. 

En vidéo : Un tuto pour faire votre masque en tissu

A lire aussi

Partager cet article :