190 000 offres d’emploi non pourvues : les métiers les plus difficiles à recruter

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
En 2015, 190 000 offres d’emploi n’ont pas été pourvues en France.
En 2015, 190 000 offres d’emploi n’ont pas été pourvues en France. En 2015, 190 000 offres d’emploi n’ont pas été pourvues en France.

En 2015, près de 190 000 offres d’emploi n’ont pas été pourvues dans toute la France, d’après Pôle emploi.

Pourquoi les entreprises renoncent-elles à recruter ?

43 000 d’entre elles ont été annulées par le recruteur, dont 50 % par manque de candidats adéquats. Les autres annulations d’offres s’expliquent ensuite par une disparition du besoin (34%) ou un abandon du projet de recrutement faute de budget (16%).

Quelles sont les régions qui ont le plus de difficulté à recruter ?

L’Ile-de-France comptabilise 38 300 offres non pourvues. L’Auvergne-Rhône-Alpes compte 28 200 offres non pourvues et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur 20 500.

Quelles sont les métiers qui sont les plus difficiles à recruter ?

D’après l’enquête sur les besoins de main d’œuvre publiée en avril dernier, les métiers pour lesquels sont anticipés les plus fortes difficultés de recrutement sont ceux de :

  • régleurs
  • agents qualifiés de traitement de surface
  • couvreurs
  • ingénieurs et cadres d’administration, maintenance en informatique
  • médecins

A l’inverse, les métiers les plus recherchés sont ceux d’agents d’entretien de locaux, d’aides à domicile et aides ménagères, d’employés et d’aides de cuisine, d’aides-soignants...

Quels sont les secteurs qui envisagent de recruter le plus ?

Les secteurs des service aux entreprises et des service aux particuliers représentent respectivement 41,3 % et 23,1 % des projets de recrutements pour 2015 d’après l’enquête en besoins en main d’œuvre réalisée par Pôle emploi.

Le secteur du commerce comptabilise 12,1 % des projets de recrutement, l’agriculture 8 % et l’industrie 8, 2 %.

A lire aussi