Sur le chemin de l’école, les parents sont de plus en plus imprudents

Sur le chemin de l’école, les parents sont de plus en plus imprudents
47 % des parents avouent avoir déjà envoyé des SMS en emmenant leur enfant à l'école. - © JannHuizenga

Traverser lorsque le feu piéton est rouge, téléphoner en marchant… 8 parents sur 10 admettent avoir déjà eu au moins une fois un comportement à risque en emmenant leur enfant à l’école, selon une étude de l’association Attitude Prévention.

Chaque année, près de 3 000 jeunes piétons sont blessés et une vingtaine décèdent, rappelle l’association Attitude Prévention, qui a publié jeudi 7 septembre son étude* annuelle sur les mauvais comportements des parents lors des trajets scolaires et périscolaires effectués à pied avec leur enfant.

Cette année, 79 % des parents interrogés avouent avoir eu au moins un comportement imprudent. L’an passé, ils étaient 74 %. Sans surprise, l’usage du téléphone portable est la première cause d’inattention. 60 % l’ont déjà utilisé pour passer ou recevoir des appels et 47 % pour envoyer ou lire des SMS.

La signalisation n’est pas toujours respectée

52 % déclarent avoir déjà traversé en dehors des passages protégés et 37 % lorsque le feu piéton était rouge. Enfin, 31 % avouent avoir déjà marché sur la chaussée plutôt que sur le trottoir. Et « dans le cas où une tierce personne va chercher l’enfant à l’école, seul un quart des parents donne des consignes de sécurité », note l’enquête.

Originalité de l’étude : interroger des enfants de 6 à 12 ans pour connaître leur ressenti sur le comportement de leurs parents. Résultat, 9 sur 10 affirment avoir déjà identifié une attitude à risque. L’utilisation du portable et le fait de traverser en dehors des passages protégés sont les deux principaux comportements relevés. 42 % des enfants ont même déjà fait une remarque à leurs parents sur leur mauvaise conduite.

Transmettre les bons gestes

Afin de sensibiliser les Français à l’importance des bons gestes sur les trajets du quotidien, Attitude Prévention diffuse jusqu’au 10 septembre un spot TV.

 

« Les parents ont un rôle primordial à jouer dans l’éducation routière des enfants », insiste l’association. Elle rappelle quelques règles de sécurité à leur expliquer :

  • apprendre à traverser la rue (regarder à gauche puis à droite et traverser en marchant et non pas en courant au risque de tomber) ;
  • signaler les lieux qui, même en marchant sur le trottoir, présentent un potentiel danger (sorties et entrées de garage, parkings…) ;
  • indiquer les dangers liés aux saisons : chaussée glissante (pluie, neige), mauvaise visibilité (brouillard) ;
  • profiter d’événements particuliers comme des travaux sur le trottoir pour montrer que même sur un trajet bien connu, il peut y avoir de l’imprévu.

Enfin, l’association rappelle qu’un enfant peut commencer à aller seul à l’école à partir de 7-8 ans, uniquement s’il connaît bien le trajet, si ce dernier est court et simple et s’il maîtrise les règles de la sécurité routière.

* L’étude a été réalisée en ligne par OpinionWay entre le 21 et le 26 juin 2017, auprès d’un échantillon représentatif de 1 004 parents ayant au moins un enfant de moins de 15 ans et auprès de 501 enfants âgés de 6 à 12 ans.

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X