Salaires, allocations, impôts... Ce qui change au 1er janvier 2015

Revalorisation du Smic et du RSA, mise en place du compte pénibilité, refonte des allocations familiales … De nouvelles mesures s'appliquent à compter du 1er janvier 2015. Voici ce qui change pour vous.

Salaire, retraite, formation : les nouveautés

Le Smic horaire brut porté à 9,61  €

Le Smic augmente de 0,8 %. Aucun coup de pouce supplémentaire n'est appliqué. Le Smic horaire brut passe à 9,61 euros (contre 9,53 euros) en 2015.

Le Smic mensuel s'élève à 1 457,52 euros bruts sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires (contre 1 445,38 euros bruts, en 2014).

Hausse des salaires des fonctionnaires de catégorie C

Les agents les plus mal payés (catégorie C, 46 % d'entre eux) gagnent cinq points d'indice. Cette mesure, annoncée dès 2013 en même temps que le gel du point d'indice, suit un premier coup de pouce en 2014, pour maintenir ces agents au-dessus du Smic. Cela représente 277,81 euros bruts annuels pour 2015.

Retraite : mise en place du compte pénibilité

Si vous exercez un métier difficile, vous pouvez alimenter un compte pénibilité dès 2015. Quatre risques professionnels sont pris en compte. Pour les six autres, il faudra attendre 2016.

Les quatre facteurs de pénibilité qui entrent en vigueur le 1er janvier 2015 sont : travail de nuit, travail répétitif, travail en équipes postées et travail sous pression hyperbare.

> Pour en savoir plus, voir notre article "Retraite : le compte pénibilité ouvre dès 2015".

Retraite complémentaires : augmentation des taux de cotisation Arrco et Agirc de 0,1 point.

Changement des taux de CSG pour les retraités

460 000 retraités assujettis à la contribution sociale généralisée (CSG) passeront du taux réduit (3,8%) au taux normal (6,6%). Il y aura aussi des gagnants: 700 000 personnes doivent bénéficier d'une baisse de leur taux de CSG.

> Pour en savoir plus, voir notre article : La CSG va augmenter pour certains retraités et chômeurs

Création du compte personnel de formation

Depuis le 1er janvier 2015, le DIF disparaît au profit du Compte personnel de formation (CPF). Sa particularité : il est attaché à la personne du salarié, et non au contrat de travail, comme le Dif.

Le CPF suit le salarié tout au long de son activité professionnelle, y compris en cas de changement de situation ou de perte d’emploi.

> Pour en savoir plus, voir notre article "Fin du DIF, remplacé par le Compte personnel de formation en 2015".

Refonte des allocations familiales

Congé parental : un partage accru

Le congé parental est de nouveau réformé. Il avait déjà été modifié en octobre 2014, par la loi sur l'égalité entre les hommes et les femmes.

Ainsi, pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er janvier 2015, l’aide de la Caf attribuée à un parent qui prend un congé parental, peut être versée :

  • pour un premier enfant, pendant six mois, ou un an, si les deux parents se partagent le congé (6 mois l'un six mois l'autre) ;
  • à partir du deuxième enfant, pendant 2 ans si un seul parent prend le congé, ou trois ans, si le second parent prend le congé à son tour pendant un an.

La prime de naissance versée plus tardivement

En 2015, la prime de naissance sera versée à la naissance de l'enfant et non au septième mois de grossesse comme c'était le cas auparavant.

Rappelons que l'attribution de la prime est conditionnée à un plafond de revenus, qui varie selon le nombre d'enfants à charge.

Garde d'enfants : allègement de charges

Au 1er janvier 2015 2015, les charges patronales sont réduites pour les particuliers qui recrutent un salarié pour garder leur(s) enfant(s) de 6 à 13 ans.

Lallègement de cotisations sociales patronales est de 1,50 € par heure, au lieu de 0,75 €, dans la limite de 40 heures par semaine.

Prestations familiales : les plafonds revalorisés

Les plafonds de ressources relatifs au versement des prestations familiales sont revalorisés de 0,7 % en 2015.

Cette revalorisation concerne la prime à la naissance, l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE), l'allocation de rentrée scolaire (ARS), le complément familial, et le complément du mode de garde (CMG).

Les minima sociaux

Augmentation du RSA

En 2015, le RSA (revenu de solidarité active) augmente de 0,9 % au 1er janvier.

Le montant du RSA socle est ainsi porté à :

  • 513,88 euros pour une personne seule, sans enfant ;
  • 770,82 euros pour un couple sans enfant.

> Pour vérifier tous les montants, voir notre article "RSA : revalorisation de 0,9 % au 1er janvier 2015".

La Garantie jeunes étendue

La Garantie jeunes, déjà expérimentée dans 10 territoires, est étendue à dix nouveaux territoires (départements, agglomérations, villes...) au 1er janvier 2015. Puis, à partir de la fin du premier trimestre 2015, 51 autres participeront à ce dispositif d'accompagnement vers l'emploi.

Ce dispositif est destiné aux jeunes de 18 à 25 ans sans emploi, sans formation. Une allocation mensuelle de 450 euros est versée au bénéficiaire.

> Pour en savoir plus, voir notre article "La Garantie jeunes étendue à 61 territoires en 2015".

Les tarifs en hausse

Augmentation des frais de fourrière

Les frais de fourrière augmentent au 1er janvier 2015. Seules les grandes villes, où la circulation et le stationnement posent problème, sont concernées.

Dans les villes concernées, les tarifs maxima d’enlèvement d'une voiture par la fourrière passent à 150 euros pour les voitures particulières et à 49 euros pour les deux-roues.

Le prix de la garde journalière est fixé à 29 euros par jour contre 6,10 euros en 2014.

> Pour en savoir plus, voir notre article "Les tarifs de la fourrière augmentent au 1er janvier 2015".

Hausse du prix du timbre

Les tarifs du timbre postal vont augmenter au 1er janvier 2015. Le prix de la lettre verte passe ainsi de 0,61 à 0,68 € et celui de la lettre prioritaire de 0,66 à 0,76 €.

> Pour en savoir plus, voir notre article "Le prix du timbre augmente au 1er janvier 2015".

Diesel : + 0,04 euros par litre

Au 1er janvier 2015, le diesel est augmenté de 2 centimes d'euros par litre. Cette hausse de prix est destinée à compenser une baisse de recettes fiscales consécutive à l'abandon de l'écotaxe.

A cette augmentation s'ajoute à une autre hausse de deux centimes, applicable au titre de la taxe carbone. Au total, la hausse s'élève à 4 centimes d'euros par litre de diesel.

> Pour en savoir plus, voir notre article "Diesel : hausse de deux centimes d'euros en 2015".

Taxe de séjour : les hôtels plus chers

La taxe de séjour augmente dans la plupart des hôtels en 2015. Conséquence : la hausse du prix de votre nuit d'hôtel.

Et si vous pratiquez l’échange d’appartements ou de maisons, vous devez désormais la payer aussi.

> Pour en savoir plus, voir notre article "Hausse de la taxe de séjour : les hôtels plus chers dès 2015".

Transports en Ile-de-France : + 2,9% en moyenne. 1,80 euros le ticket à l'unité, 70 euros le forfait de la zone 1-2. Le tarif sera applicable à toute la région au 1er septembre 2015, avec l'arrivée du pass Navigo à tarif unique.

Les tarifs de la SNCF augmentent dès le 31 décembre, jusqu'à 2,6%, selon le type de train et de billet.

Les impôts

Hausse de la redevance audio-visuelle de 3 euros, à 136 euros en métropole. En Outre-mer, elle passe à 86 euros, en hausse d'un euro.

Baisse de l'impôt sur le revenu : la suppression de la première tranche devrait bénéficier à 6,1 millions de foyers.

> Pour en savoir plus, voir notre article "Impôt : ce que la suppression de la première tranche change pour vous".

La TVA sur un achat immobilier est abaissée à 5,5 % pour les ménages modestes primo-accédants, achetant un appartement neuf dans les nouveaux quartiers.

Abattement sur les donations de logement

Les donations de logements neufs aux enfants et petits-enfants, avant fin 2016, bénéficient d'un abattement de 100 000 euros, comme les donations de terrains jusqu'à fin 2015, à condition qu'ils soient ultérieurement construits.

Source : AFP

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X