Retraite : le barème 2019 des rachats de trimestres

Retraite : le barème 2019 des rachats de trimestres
Il est possible de racheter jusqu'à douze trimestres. - © shapecharge

Vous souhaitez racheter des trimestres de retraite au titre de vos années d’études supérieures ou de vos années d’activité pour lesquelles vous n’êtes pas parvenu à valider quatre trimestres ? Voici le barème 2019 pour les régimes de retraite de base.

Pour obtenir une pension de retraite de base à taux plein, il faut avoir cotisé un nombre de trimestres qui varie selon son année de naissance. Les assurés âgés de plus de 20 ans et de moins de 67 ans peuvent procéder à un rachat de trimestres pour compléter leur carrière au titre de leurs années d’études supérieures ou de leurs années d’activité incomplètes, c’est-à-dire validées par moins de quatre trimestres. La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) a fixé, dans une circulaire datée du 18 janvier, le barème 2019 du prix de rachat.

Les assurés ont la possibilité de racheter des trimestres :

  • soit au titre du taux seul. Cette option permet de réduire voire d’annuler la décote, un coefficient calculé en fonction du nombre de trimestres qui manquent pour avoir droit à une retraite à taux plein ;
  • soit au titre du taux et de la durée d’assurance retenue pour le calcul de la retraite.

Au total, il est possible de racheter au maximum douze trimestres, soit trois ans.

Le coût du rachat de trimestre dépend :

  • de l’âge ;
  • du type de rachat ;
  • et d’une moyenne des salaires ou revenus des trois années qui précèdent la demande.

Les tranches de salaires ou revenus sont fixées en fonction du plafond annuel de la Sécurité sociale en vigueur au 1er janvier de l’année au cours de laquelle l’assuré présente sa demande. En 2019, le plafond annuel de la Sécurité sociale étant de 40 524 € (39 732 € en 2018), les trois tranches de salaires/revenus retenues sont :

  • inférieur à 30 393 € (moyenne annuelle des salaires/revenus n’excédant pas 75 % du montant annuel du plafond) ;
  • entre 30 393 € et 40 524 € (moyenne annuelle des salaires/revenus supérieure à 75 % et inférieure à 100 % du montant annuel du plafond);
  • supérieur à 40 524 € (moyenne annuelle de salaires/revenus excédant le montant annuel du plafond).

> A LIRE : Est-il intéressant de racheter des trimestres de retraite ?

BAREME DE RACHAT DE TRIMESTRE APPLICABLE AUX DEMANDES DEPOSEES EN 2019

Pour la tranche de salaire ou de revenu comprise entre 30 393 € et 40 524 €, il faut appliquer le taux de la case correspondante. Par exemple, pour une personne âgée de 52 ans qui a un revenu ou salaire annuel de 32 000 €, le coût du rachat d’un trimestre au titre du taux seul est de 3222,40 € (32000 x 10,07 %) et de 4774,40 € (32000x14,92 %) au titre du taux et de la durée d’assurance.

Le montant versé pour le rachat de trimestres de retraite est déductible du revenu imposable.

A LIRE AUSSI :

- Retraite : le taux de remboursement du rachat de trimestres échelonnés au-delà de douze mois sera de 1,3 % au 1er janvier 2019

- Rachat de trimestres de retraite : estimez son coût en ligne

- Enfants, heures sup’, temps partiel, travail à l’étranger : quels effets sur votre retraite ?

- Apprentissage, chômage, congé parental, congé sabbatique : quel impact sur votre retraite ?