Remplacement de chaudière : à quelles aides aurez-vous droit en 2018 ?

Remplacement de chaudière : à quelles aides aurez-vous droit en 2018 ?
Remplacement de chaudière : à quelles aides aurez-vous droit en 2018 ? - @JazzIRT

Les particuliers qui veulent changer de chaudière en 2018 pourront bénéficier, sous conditions, de deux aides cumulables dans une nouvelle version.

Si vous changez de chaudière en 2018, vous pourrez encore bénéficier, sous conditions, du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) à 30 %.

Cependant, le gouvernement a décidé de recentrer le CITE sur la chaleur renouvelable (bois, biomasse, géothermie, pompe à chaleur, solaire thermique, réseau de chaleur) et les chaudières gaz à condensation.

En conséquence, si vous projeter d'installer une chaudière fioul à condensation, vous ne pourrez plus bénéficier du crédit d’impôt. Cette mesure est entrée en vigueur le 27 septembre 2017.

Changement d’une chaudière au fioul

Les propriétaires occupants qui remplaceront leur chaudière au fioul en 2018 par une chaudière utilisant des énergies renouvelables (pompe à chaleur air/eau, chaudière bois ou biomasse) bénéficieront d’une aide complémentaire au crédit d’impôt pour la transition énergétique.

En effet, dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, le changement des chaudières au fioul donne droit au versement d’une prime, par les signataires de la charte "Coup de pouce économies d’énergie" référencés sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire.

La nouveauté : cette aide, comprise entre 800 et 1 300 euros en 2017, sera renforcée dès 2018.

La prime s’élèvera à :

  • 3000 euros pour les ménages en grande précarité, c’est-à-dire les ménages très modestes au sens de l’ANAH ;
  • 2 000 euros pour les ménages en situation de précarité, à savoir les ménages modestes au sens de l’ANAH.

Source : ministère de la transition écologique et solidaire

Les bénéficiaires de la revalorisation de la prime sont les ménages modestes et très modestes au sens de l’Anah, dont les ressources n'excèdent pas un certain seuil, qui varie selon les zones géographiques et la taille du ménage :

Source : Anah