Record de salaires impayés en 2013

Record de salaires impayés en 2013

La crise économique provoque de plus en plus de défaillances d’entreprises. Incapables pour certaines de régler leurs dettes, elles font appel à un organisme spécialisé pour payer salaires et créanciers.

Plus de 62 000 défaillances d'entreprise en 2013

En 2013, la Banque de France a recensé plus de 62 000 défaillances d’entreprises, en particulier dans le bâtiment, le commerce et la réparation automobiles, dans l’hébergement et la restauration.

Nombre de ces entreprises se trouvent dans l’incapacité de régler leurs salariés et leurs créanciers.

Elles sont alors mises en redressement judiciaire ou font l’objet d’une procédure de sauvegarde quand une solution est possible.

Sinon, c’est la liquidation judiciaire : l’entreprise ferme ses portes.

Un organisme verse les salaires impayés

Des situations qui obligent les entreprises à faire appel à l’Association pour la gestion du régime de garantie des créances et des salariés (AGS) pour payer les salaires et régler les dettes.

Sur douze mois, entre septembre 2012 et octobre 2013, cet organisme patronal, financé par une cotisation des entreprises (0,3 % de la masse salariale), a dû traiter plus de 26 000 dossiers. 

L’AGS est intervenue dans 1 608 procédures de sauvegarde (+ 7,7 %), 9 836 redressements judiciaires (+ 2 %) et 14 682 liquidations judiciaires (+ 8,1 ).

En 2013, plus de 285 000 salariés concernés

Au total, le montant des fonds avancés s’est accrus de 5,4 %, à 2,19 milliards d’euros.

Un record depuis la création de l’AGS… en 1974. Et le nombre de salariés qui ont pu toucher ainsi des salaires impayés s’est monté à 285 719, en hausse de 3 %.

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X