Moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants : qu’est-ce que ça change pour vous ?

Moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants : qu’est-ce que ça change pour vous ?
La taxation sur les carburants devait être alourdie le 1er janvier 2019. - © Dmitriy

L’augmentation prévue le 1er janvier prochain est suspendue pendant 6 mois, une mesure favorable aux consommateurs qui répond à une demande des « gilets jaunes ».

En annonçant par volonté d’« apaisement », mardi 4 décembre à Matignon, une suspension de la hausse de la taxation sur les carburants prévue le 1er janvier 2019, le Premier ministre, Edouard Philippe, a répondu à une ardente réclamation des « gilets jaunes », dont le mouvement est né en réaction au renchérissement des prix à la pompe.

Le moratoire doit durer pendant 6 mois, c’est-à-dire jusqu’à la fin du mois de juin. Il doit s’appliquer aussi à la progression de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier (GNR), qui devait entrer en vigueur en début d’année prochaine.

La recherche de « mesures d’accompagnement »

« Nous voulons dans ce laps de temps identifier et mettre en œuvre des mesures d’accompagnement justes et efficaces. Si nous ne les trouvons pas, nous en tirerons les conséquences », a précisé le chef du gouvernement. Le Premier ministre laisse donc la porte ouverte à une annulation pure et simple de la hausse de la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TIPCE), l’une des composantes de la fiscalité des carburants.

L’augmentation devait s’accompagner d’une poursuite de la convergence des prélèvements pesant sur l’essence et le diesel, lequel bénéficie historiquement d’un régime fiscal plus favorable. Au début de l’année prochaine, la taxation devait progresser à hauteur de 2,9 centimes pour l’essence, de 6,5 centimes pour le gazole. Son alourdissement visait à décourager l’utilisation d’un véhicule thermique mais aussi à accroître les recettes induites pour l’Etat.

> À LIRE AUSSI

Carburants : suspension de la hausse des taxes le 1er janvier

À quoi va ressembler la taxe sur les carburants modulable selon les prix du pétrole ?

« Gilets jaunes » : que risquez-vous en cas d’acte illégal ?