Lancement du plan de lutte contre le harcèlement dans les transports

Lancement du plan de lutte contre le harcèlement dans les transports
Lancement du plan de lutte contre le harcèlement dans les transports - ©Michaela Rehle

Le gouvernement présente le 9 juillet le plan de lutte contre le harcèlement dans les transports. Objectif : lutter contre l’insécurité des femmes.

100 % des femmes utilisant les transports en commun déclarent avoir été victimes au moins une fois d’une réflexion déplacée, de mains baladeuses, de frottements, de sifflements, ou de regards insistants, selon le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh), créé en 2013.

C’est pourquoi, le gouvernement présente le 9 juillet un plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les métros, les bus et les trains.

Ce plan reprend l’essentiel des recommandations émises il y a trois mois par le HCEfh. Voici les principales mesures :

  • La suppression des images à caractère sexiste, surtout dans les publicités ;

  • L’alerte pas sms : tout voyageur assistant à une agression et n’osant pas intervenir pourra alerter le centre de sécurité. Ce sera le 3117 pour la SNCF fin 2015 et c’est déjà le 3249 pour la RATP ;

  • L’arrêt de bus à la demande pour déposer les femmes à proximité de leur domicile : cette mesure devrait être expérimentée à Nantes ;

  • Des marches « participatives » d’usagères lors desquelles des femmes sillonnent stations de métro, gares, trains dans le but d’identifier les aménagements qui pourraient être davantage sécurisés : éclairage, présence humaine, vidéo surveillance, rame d’un seul tenant ;

  • Davantage de personnel dans les rames qui roulent tard le soir ;

  • Davantage de mixité dans les sociétés de transport ;

  • Mieux former les agents des sociétés de transport ;

  • Lancement d’une grande campagne de mobilisation cet automne.