Grand débat national : que contiennent les cahiers de doléances ?

Grand débat national : que contiennent les cahiers de doléances ?
Plusieurs milliers de mairies ont ouvert depuis le 8 décembre des cahiers de doléances pour recueillir les témoignages et revendications de leurs habitants. - © sylv1rob1

L’Association des maires ruraux de France a remis à l’Elysée une synthèse des cahiers de doléances de leurs communes. La justice sociale, la justice fiscale et l’organisation politique et territoriale sont les trois thèmes les plus abordés dans les messages des Français.

« Monsieur le Président, écoutez et regardez la ruralité en face ! », « Fin des privilèges ! », « Plus de transparence de la vie publique »... Ces demandes font partie des dizaines de milliers de contributions collectées dans les cahiers de doléances mis à la disposition des habitants depuis le 8 décembre dans les mairies des communes rurales qui ont répondu à l’opération « mairie ouverte » de l’Association des maires ruraux de France (AMRF).

L’AMRF a remis lundi 14 janvier l’ensemble des doléances et propositions qui lui sont remontées ainsi qu’une synthèse au président de la République, au Premier ministre, aux présidents de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Cese (Conseil économique, social et environnemental).

Justice sociale et justice fiscale en tête des thèmes abordés

Trois thématiques arrivent en tête des sujets abordés par les citoyens, selon la synthèse effectuée par l’AMRF : la justice sociale (17,2 %), la justice fiscale (14,3 %) et l’organisation politique et territoriale (14 %). Viennent ensuite la question de l’aménagement, des transports et mobilités (9,4 %), la vie démocratique (8,7 %), la transition écologique et énergétique (8,4 %), l’emploi et l’économie (8,3 %), les sujets internationaux (5,4 %), les services de proximité (5,1 %) et le rôle de l’Etat dans les territoires (5,1 %). Deux thèmes transversaux sont également récurrents : la ruralité et la commune.

Des propositions pour « pouvoir finir les fins de mois dignement »

Une demande de véritable justice sociale est le sujet qui revient le plus souvent, avec pour principale revendication : la hausse du pouvoir d’achat et l’indexation des salaires et des retraites sur l’inflation. « Comment pouvons-nous suivre l’augmentation des produits de première nécessité et des taxes, si les revenus ne sont pas indexés sur l’inflation réelle ? », dit ainsi un citoyen. Sur le sujet de la revalorisation du Smic, les avis divergent : « un Smic à 1 500 € net », « au moins 15 % d’augmentation », « hausse de 300 € minimum », etc. En parallèle, une action sur le coût de la vie est réclamée : les prix (électricité, eau, gaz, alimentation…) sont jugés « trop chers ».

Réorganiser le système fiscal

Concernant le sujet de la justice fiscale, la lutte contre la fraude fiscale est souvent évoquée et jugée « inefficace ». La taxation des géants du Web, les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) est aussi mentionnée à de nombreuses reprises : « toutes les recettes faites en France doivent être fiscalisées en France ». Deux demandes reviennent : la réorganisation du système fiscal et le rétablissement de l’ISF.

Une défiance vis-à-vis des privilèges des élus

La dénonciation d’une fracture territoriale entre les métropoles et la périphérie revient également souvent. « Le sentiment d’abandon et d’injustice sociale se double clairement d’un sentiment de relégation territoriale », note la synthèse des doléances.

Le mot d’ordre « fin des privilèges » des élites politiques est continuellement présent et la demande d’une réduction du nombre d’élus est généralisée. En parallèle, il ressort des messages que la réponse doit passer par davantage de proximité avec les élus et une réorganisation démocratique « depuis les territoires et les citoyens ». « On ne plus fonctionner de façon centralisée », « chaque territoire doit pouvoir prendre ses propres initiatives en fonction de ses spécificités et problématiques locales », peut-on lire.

Lisez la synthèse des cahiers de doléances.

Participez au Grand débat national.

Et aussi sur Dossier familial