Fraude à la carte bancaire : une nouvelle plateforme pour obtenir réparation plus vite

Fraude à la carte bancaire : une nouvelle plateforme pour obtenir réparation plus vite
La gendarmerie nationale a lancé la plateforme en ligne Perceval pour signaler les fraudes à la carte bancaire. - © skynesher

L’Etat lance le téléservice Perceval pour accélérer le remboursement des victimes d’achats frauduleux en ligne. Il devrait aussi permettre de confondre davantage de coupables de ces escroqueries à la carte bancaire.

Le nombre d’escroqueries bancaires a doublé en six ans. En 2016, 1,21 million de ménages français ont été victimes d’au moins un débit frauduleux, selon les derniers chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Afin de mieux lutter contre la fraude bancaire, le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) de la gendarmerie nationale vient de lancer une plateforme en ligne pour signaler ce type de malversations.

Intitulée Perceval pour « Plateforme électronique de recueil de coordonnées bancaires et de leurs conditions d’emploi rapportées par les victimes d’achats frauduleux en ligne », elle va permettre de faciliter :

  • vos démarches en cas de vol des données bancaires puisque vous n’aurez plus besoin de vous déplacer à la gendarmerie ou au commissariat pour signaler la fraude ;
  • le remboursement des sommes dérobées ;
  • la lutte contre les auteurs de ces infractions bancaires (collecte et recoupement des informations à l’échelle nationale).

> A LIRE : Carte bancaire : gare aux vols à la carte routière

Qui peut utiliser la plateforme Perceval ?

Pour signaler une fraude sur Perceval, il faut :

  • toujours être en possession de sa carte bancaire ;
  • que les coordonnées bancaires dérobées aient été utilisées pour faire un achat en ligne ;
  • avoir fait opposition sur sa carte bancaire auprès de sa banque.

Comment accéder à la plateforme ?

Perceval est accessible 24h sur 24 et 7 jours sur 7 depuis le site du service-public.fr via l’onglet « fraude à la carte bancaire » qui vous conduit au système d’identification France Connect. Là, vous vous connectez à partir de l’identifiant et du mot de passe que vous utilisez pour le site des impôts, de la Sécurité sociale ou de La Poste.

> A LIRE : Internet : créer des mots de passe sûrs

Vous devrez ensuite remplir un questionnaire portant sur le paiement frauduleux subi en renseignant notamment les informations suivantes : le numéro de votre carte bancaire, le nom de votre banque, la date, le libellé et le montant des dépenses constatées.

Après vérification de votre identité, vous recevrez un document avec un code-barres qui vous permettra d’être remboursé plus facilement et plus rapidement par votre banque. Ce document devra être conservé si vous décidez d’engager des poursuites judiciaires.

A LIRE AUSSI :

- Phishing : en cas de négligence grave du client, la banque ne rembourse pas
- Fraude à la carte bancaire : des conditions de remboursement plus favorables

- Fraude à la carte bancaire : comment les éviter ?